Obama : le Congrès a des chances de reclassifier le cannabis

Publié le :
Catégories : BlogCannabisLois sur les drogues

Obama : le Congrès a des chances de reclassifier le cannabis

Bonne nouvelle pour tout le monde ! Le président Obama a déclaré que si suffisamment d'états décriminalisaient le cannabis, le Congrès avait des chances de suivre le mouvement et de reclassifier la substance !

C'est une victoire historique, même si uniquement en paroles, pour le mouvement pour la légalisation. Pour le président des États-Unis, le pays où la prohibition a débuté, de déclarer qu'ils sont prêts à changer, c'est une énorme nouvelle. Cette bombe a été lâchée pendant un entretien avec le cofondateur de Vice Media Shane Smith, entretien ayant pour sujet la position du gouvernement sur la progression de la légalisation dans tout le pays.

Quand on lui a posé la question de la reclassification du cannabis, Obama a déclaré : « nous pourrions faire des avancées du côté de la décriminalisation. À un certain point, si suffisamment d'états finissent par décriminaliser, le Congrès pourrait reclassifier le cannabis ». Et ce ne sont pas seulement les Démocrates Libéraux qui le veulent, de plus en plus de Républicains (plutôt conservateurs) finissent par se faire à cette idée. Obama a continué en déclarant : « ce qui m'encourage, c'est de voir que ce ne sont pas seulement des Démocrates progressistes, mais aussi des Républicains très conservateurs qui reconnaissent que tout ceci n'a pas de sens, y compris l'aile libertarienne du Parti Républicain. »

Cette nouvelle arrive juste quand trois sénateurs ont soumis une proposition de loi commune pour reclassifier le cannabis d'une substance de l'annexe I (substances ayant un très fort potentiel addictif et pas de valeur médicale) à l'annexe II (faible danger et bienfaits médicaux).

COMMENT TOUT CECI NOUS AFFECTE EN EUROPE ?

Initialement, cette information ne va pas nous affecter beaucoup. Les autres gouvernements ne vont pas se précipiter et légaliser le cannabis juste parce que le président des États-unis a déclaré que c'était possible. Cependant, le principal obstacle qui nous retient est l'ONU et ses lois sur les drogues. Les États-Unis sont l'une des voix les plus importantes et les plus actives en faveur de la prohibition à l'ONU (même s'ils sont en train de légaliser eux-mêmes) car la prohibition est toujours la position fédérale officielle. Une fois que cette position aura changé, ils devront changer de disque et feront probablement campagne pour que les lois de l'ONU changent également, afin de ne pas les violer. C'est ainsi que, avec une aussi importante voix contre le cannabis éteinte à l'ONU, les pays européens qui voudraient légaliser pourraient le faire beaucoup plus facilement. Et si c'est un succès en Europe, tous ces pays qui hésitent encore se détendront probablement et suivront le mouvement. Nous vivons une époque très enthousiasmante !