Mise à jour États-Unis : Washington, Colorado & Arizona

Publié le :
Catégories : BlogLois sur les drogues

Mise à jour États-Unis : Washington, Colorado & Arizona

Les États-Unis progressent : après le Colorado, le cannabis récréatif est désormais disponible dans l’État de Washington et l'Arizona étend son programme de cannabis médical.

Même si son influence sur le monde s'estompe lentement mais sûrement, les États-Unis ont toujours un fort poids au sein de l'ONU. La prohibition du cannabis a commencé aux États-Unis, et c'est là qu'elle prendra fin. Alors, quels sont les dernières nouvelles pour le cannabis aux États-Unis ? Voici un résumé :

L’État de Washington a du mal à suivre la demande

L’État de Washington est le deuxième aux États-Unis à avoir totalement légalisé le cannabis pour une consommation récréative. Plus tôt ce mois-ci, des magasins ont finalement ouvert pour permettre aux adultes de plus de 21 ans d'acheter et de consommer légalement de petites quantités de cannabis. Comme prévu, ils ont été assaillis par une horde de consommateurs impatients. Cependant, très peu de licences de culture de cannabis ont été accordées à ce jour (même si plus de licences sont en préparation). Ceci a entraîné une situation où la demande est haute et l'offre est faible, ce qui a provoqué la rupture de stock en quelques jours.

Ceci n'est cependant pas une vraie source d'inquiétude : la demande initiale se devait d'être extrêmement élevée, et comme plus de cultivateurs vont recevoir des licences et que l'effet de nouveauté devrait se calmer, le marché devrait atteindre un équilibre stable où la demande peut être satisfaite. Ce qui est important, c'est que tout marche jusqu'ici. Il n'y a pas eu de hordes de fumeurs hagards envahissants les rues, le crime n'a pas explosé, et aucun enfant n'a été sacrifié à Satan. Ceci combiné avec le fait que les 3 premiers jours de vente ont généré presque 150.000$ de taxes, les choses se présentent bien.

L'industrie du cannabis au Colorado est toujours en plein essor

Au contraire de l’État de Washington, l’État du Colorado a légalisé le cannabis depuis un certain moment maintenant (et il ne s'est toujours pas écroulé). Il semble bien que le marché y est toujours très fort, et une récente étude de marché estime qu'environ 10 tonnes de cannabis légal sont vendues chaque mois.

C'est la première étude à réellement analyser les données du marché à partir des 3 premiers mois des ventes, au lieu de faire des prédictions à partir d'enquêtes d'opinion des consommateurs. Il est estimé que la demande mensuelle pour le cannabis au Colorado est d'environ 130 tonnes.

Les résultats de cette étude sont environ 1/3 plus élevés que ceux de la projection du Département des Revenus de l’État avant le début des ventes. Ceci suggère que le montant des taxes, et donc les bénéfices pour l'ensemble de l’État, ont également été sous-estimés. Une fois de plus, les choses s'annoncent plutôt bien pour le cannabis légalisé.

Les patients souffrant de SSPT ont accès aux programmes de cannabis médical en Arizona

L’État de l'Arizona a fait un amendement sur les personnes pouvant avoir accès au cannabis dans le cadre de leur programme de cannabis médical. Désormais, les personnes souffrant de stress post-traumatique pourront se faire prescrire du cannabis médical pour compléter le traitement de leur trouble.

C'est une mesure qui est demandée dans l’État depuis 2010, et elle devrait donner à des milliers de personnes, principalement des vétérans de guerre, l'accès au cannabis dont ils ont besoin. Cette mesure rapproche également le cannabis du statut de traitement pour le SSPT, car l'Arizona devient le 9ème État à légaliser l’utilisation du cannabis pour le traiter.

Des milliers d'Américains finissent toujours en prison

Même si les choses sont plutôt positives aux États-Unis, la route est encore longue. Certains États ont beau avoir légalisé la consommation de cannabis, c'est toujours illégal au niveau fédéral. Il est important de se rappeler qu'une grande partie du pays est toujours plongée dans le Moyen-âge et que des milliers de consommateurs de cannabis sont toujours incarcérés. Même si des changements ont lieu, et que moins de personne se retrouvent pris dans la tempête du système judiciaire américain pour une petite quantité d'herbe, ces changements ont lieu très lentement. Comme l'ancien Président Jimmy Carter a déclaré en s'adressant au Congrès : « Les pénalités infligées contre la consommation de drogue ne devraient pas être plus dommageables pour les individus que la consommation de la drogue elle-même. Ceci est particulièrement évident pour les lois contre la possession de cannabis en privé pour un usage personnel. » Il est temps que les autorités judiciaires sortent la tête du table, se mettent à jour, et suivent ces sages paroles.