Le plastique de chanvre et le retour de la voiture en chanvre

Publié le :
Catégories : BlogCannabis

Le plastique de chanvre et le retour de la voiture en chanvre

Le plastique de chanvre est une ressource solide et renouvelable qui peut largement être utilisée pour remplacer le plastique à base de pétrole. C'est l'une des nombreuses merveilles que le chanvre peut offrir, et l'industrie automobile commence ...

à s'y intéresser sérieusement – à nouveau.

Le chanvre et le plastique

Le plastique est traditionnellement fabriqué à partir de pétrole, mais c'est un procédé de fabrication toxique et nuisible pour l'environnement. Le chanvre est une plante très riche en cellulose et qui peut être le composant d'un plastique non seulement plus solide que le plastique à base de pétrole mais aussi biodégradable, durable et moins nocif pour l'environnement à produire.

C'est la tige du plant de chanvre qui est la plus intéressante car elle est constituée à 85 % de cellulose. Le chanvre est de plus une plante très résistante qui peut pousse pratiquement partout et très rapidement. Ceci signifie que le chanvre est une ressource extrêmement viable. Et comme il est biodégradable, tout produit fabriqué en chanvre ne restera pas dans une décharge pendant des milliers d'années, comme c'est le cas du plastique à base de pétrole. Les avancées des technologies du plastique permettent également qu'à peu près tout ce qui se fait à base de plastique pétrole soit produit en plastique de chanvre. Alors pourquoi ne voyons-nous pas plus de plastique de chanvre ? La production de produits à base de chanvre ne génère pas autant de profits que celle des produits à base de pétrole, ce qui est l'une des raisons pour lesquelles le chanvre a été interdit : il pose une menace au modèle de business lucratif de plus d'une industrie.

L'histoire récente du chanvre

Le chanvre est une variété particulière de cannabis qui ne contient pratiquement pas de THC. La plante est utilisée depuis longtemps, en particulier pendant les premières années d'existence des États-Unis. Bien des industriels étaient intéressés par ses applications et ses utilisations. L'exemple par excellence est le fabriquant de voiture Henry Ford. Ford possédait sa propre plantation de chanvre et il a été l'une des premières personnes à en faire un plastique. Il existe des enregistrements d'une voiture qu'il a produite à base de chanvre, une voiture dont il disait qu'elle avait une force d'impact dix fois plus forte que les modèles en acier de l'époque et qu'elle était très durable, car elle était « obtenue de notre propre sol ». Ford avait l'intention de faire passer cette voiture moins cher à produire et bien plus sûre à une production de grande échelle, mais malheureusement d'autres industriels lui ont barré la route.

Beaucoup pensent que c'est en réalité le chanvre qui a mené à la prohibition du cannabis et non pas l'inverse. Le cannabis représentait une grande menace pour l'industrie pétrolière qui commençait juste à s'épanouir, ainsi que pour d'autres industries, comme l'industrie forestière qui domine largement le marché du papier : le chanvre a le potentiel pour les remplacer toutes les deux.

Les trois grandes sociétés qui ont amené à la prohibition du cannabis étaient Hearst, DuPont et Mellon. Toutes les trois ont fait campagne pour et ont soutenus la criminalisation du chanvre : ils disaient que le chanvre était à l'origine du crime et qu'il était un fléau pour la classe moyenne américaine. Cependant, Hearst était un grand propriétaire de bois et DuPont comme Mellon avait de grands intérêts dans le pétrole.

Heureusement, beaucoup des dégâts du passé commencent à se défaire. Le chanvre est à nouveau cultivé aux États-Unis et dans le monde, et cette industrie augmente lentement.

Le chanvre et les voitures

Au cours des dernières années, une industrie majeure a commencé à redécouvrir l'utilisation du plastique de chanvre pour tous ses bénéfices. C'est l'industrie automobile. Des constructeurs comme BMW, GM, Ford, Honda et Saturn utilisent des plastiques et composites de chanvre pour les panneaux des portes, les porte des coffres, etc. Chaque nouveau modèle en utilise de plus en plus. Un très bon exemple est la nouvelle voiture électrique de BMW i3, qui a utilisé le plastique de chanvre pour réduire son poids. Le résultat est une voiture qui ne pèse que 2.700 livres, soit 800 livres de moins que ses concurrentes. Ceci ne signifie pas seulement que la i3 est plus écologique que ses homologues, mais également qu'elle peut aller plus loin car elle doit alimenter moins de masse.

Faurecia, une autre compagnie automobile, va devenir la première à produire des plastiques 100 % bio, avec du chanvre à leur cœur. Le but est d'avoir le produit, connu sous le nom de BioMat, en production complète pour 2016, ce qui signifie que nous pourrions voir le retour des voitures en chanvre dans les prochaines années. C'est une perspective enthousiasmante de voir l'une des plus grandes industries du monde déplacer sa concentration et sa dépendance loin du pétrole, apportant ainsi une renaissance écologique bien nécessaire.