Le cannabis est maintenant légal en Oregon et à D.C.

Publié le :
Catégories : BlogCannabisLois sur les drogues

Le cannabis est maintenant légal en Oregon et à D.C.

Les bulletins de vote ont été comptés et le cannabis a encore fait un énorme pas en avant aux États-Unis. Bienvenue au club à l'Alaska, l’Oregon et Washington D.C. !

Vous avez peut-être lu l'un de nos précédents articles de blog qui soulignait l'arrivée proche des élections de mi-mandat aux États-Unis et comment il semblait qu'elles allaient porter un autre coup puissant à la « Guerre contre les drogues ». Eh bien les électeurs se sont exprimés et, de manière triomphante, le cannabis a gagné.

Alaska, Oregon et Washington D.C.

Les principales victoires ont été remportées dans les États de l'Oregon et de l'Alaska dans la capitale nationale Washington D.C. Chacune de ces régions a voté en faveur de la légalisation totale de la consommation récréative de cannabis, suivant ainsi de près l'exemple du Colorado et de l'État de Washington.

Ces résultats en Alaska et dans l'Oregon vont rendre légal pour les adultes de plus de 21 ans la culture et la possession de petites quantités de cannabis récréatif. Il va également être mis en place un cadre légal pour la vente réglementée. À Washington D.C., où le vote en faveur du cannabis a gagné avec 65 % de voix pour, le cannabis sera légal à la possession et à la culture mais pas à la vente.

Cependant, les habitants de ces trois régions victorieuses devraient faire preuve de prudence plutôt que de courir dans les rues avec le joint de la victoire à la bouche. La consommation de cannabis en public restera illégale dans les trois régions et pour Washington D.C., le vote doit encore passer par le Congrès avant d'entrer en vigueur.

Eleanor Norton, fraîchement réélue en tant que Déléguée du Congrès pour D.C., a averti qu'elle était prête à se battre bec et ongles si jamais le Congrès devait essayer de bloquer la légalisation du cannabis à D.C. « Le peuple s'est exprimé » a-t-elle annoncé dans une annonce de presse. « Personne n'a jamais vu quelqu'un se battre comme je me prépare à le faire contre le Rep. Andy et tout autre membre du Congrès qui essayera de défaire notre processus démocratique."

Espérons que, comme les élections de mi-mandat viennent juste de se terminer et que le Congrès aura des problèmes bien plus importants à traiter, le vote ne rencontrera pas d'opposition. Cependant, comme les élections de mi-mandat on vu le Congrès basculer aux mains d'une majorité Républicaine, rien n'est encore fait.

N'oublions pas le Maine et Guam !

Même si les bonnes nouvelles venues de l'Alaska, de l'Oregon et de Washington D.C. sont certainement les plus importantes de ces élections de mi-mandat, elles ne sont pas les seules décisions significatives à avoir été prises. South Portland, une région du Maine, a fait passer une proposition pour légaliser la possession de petites quantités de cannabis récréatif. Guam est devenu le premier territoire US à voter en faveur de la légalisation du cannabis pour les maladies débilitantes comme le cancer, le VIH et le glaucome.

… et la Floride

En Floride, les électeurs ont voté dans ce qui était une tentative pour légaliser le cannabis médical dans l'État. Même si une majorité de 57 % a voté en faveur, les voix pour n'ont pas atteint les 60 % requis pour que le vote soit validé. C'est une situation vraiment confuse et un bel exemple de « démocratie » républicaine : quand la majorité vote en faveur mais n'est pas respectée.

Même si c'est une issue malheureuse, il y a toujours un bon côté. Et cela a au moins envoyé un message clair, pas seulement aux législateurs en Floride, mais également dans tout le Sud, qu'il existe une majorité soutenant la légalisation du cannabis, quelle que soit l'appartenance politique.

C'est une belle illustration du dynamisme actuel du mouvement de légalisation du cannabis. Il ne faudra pas attendre longtemps avant que d'autres États ne suivent la tendance et que le gouvernement fédéral ne soit obligé de changer ses lois. Nous espérons que les politiciens en Europe suivent tout cela de près : c'est comme ça qu'il faut faire !