Comment le chanvre et le cannabis peuvent sauver l'économie

Publié le :
Catégories : BlogCannabisMonde

Comment le chanvre et le cannabis peuvent sauver l'économie

L'économie dans le monde ne va pas fort, mais le cannabis et le chanvre détiennent la clé pour un renouveau économique.

Le chanvre et le cannabis ont le potentiel de sauver l'économie. Et ce n'est pas un rêve enfumé de hippie : le chanvre détient la clé d'une économie durable et abondante. La plante peut révolutionner de nombreux secteurs économiques : elle peut être utilisée comme carburant, dans la construction, comme cosmétique, aliment, textile, papier et plastique. Certains disent que plus de 25.000 produits peuvent être fabriqués à partir du chanvre. Mais il est probable que ce chiffre soit en réalité plus élevé.

Le chanvre est un trésor économique qui ne demande qu'à être utilisé

Le chanvre est une culture résistante et facile à cultiver qui est apparentée de près au cannabis, cependant, la différence tient dans le niveau de THC. De la même façon que les variétés médicales et récréatives ont été produites pour contenir un maximum de THC, le chanvre a été produite pour contenir un minimum de THC et un maximum de fibres. D'un point de vue botanique, le chanvre est également un membre de la famille Cannabis Sativa, de même que le cannabis récréatif. Ils peuvent être considérés comme différentes variétés de la même plante.

Le potentiel du chanvre en tant que ressource polyvalente et durable est presque sans limites. Il peut pousser dans presque tous les climats, à l'exception des extrêmes, il s'épanouit dans presque tous les types de sols, il résiste naturellement aux nuisibles, il peut surclasser toutes les autres herbes et il semble même qu'il puisse améliorer la qualité du sol en éliminant les toxines qu'il contient (dont les toxines nucléaires). La plante entière, de la graine à la tige, peut être utilisée pour des applications industrielles, et elles bien meilleure pour l'environnement et bien plus durable que beaucoup des autres méthodes que nous utilisons actuellement et qu'elle pourrait remplacer.

En 2012, on a estimé que l'industrie du chanvre valait 500 millions de dollars US en ventes annuels rien qu'aux États-Unis. Imaginez le potentiel qu'elle pourrait avoir en création d'emplois et en développement économique si elle n'était pas bridée. L'économie du chanvre pourrait créer des milliers d'emplois, produire de nouveaux produits et même rendre nos modes de vie plus durables, autant de bienfaits pour l'économie.

Une plante clé pour une économie locale

Comme le chanvre est si facile à cultiver et qu'il offre des quantités si abondantes de ressources, c'est une plante idéale pour créer une économie locale. Au lieu d'importer du pétrole du Moyen-Orient, du coton d'Inde et du papier de Chine, le chanvre permet que tous ces produits soient fabriqués avec des procédés bien moins gourmands en ressources. Comme la biomasse par hectare produite chaque année est bien plus élevée avec le chanvre qu'avec le coton ou les arbres, le chanvre nécessite bien moins d'espace pour produire une quantité égale de fibres. Si le chanvre était largement cultivé, le besoin d'importer de grandes quantités de biens à partir des pays producteurs diminuerait significativement. Il existe de nombreuses façons pour nous d'utiliser le pouvoir du chanvre. Certaines applications, comme les graines de chanvre comme aliment et la fibre de chanvre comme tissu, sont connues depuis des milliers d'années, alors que d'autres, comme le plastique de chanvre et les carburants, sont des découvertes plus récentes.

Le chanvre comme source de nourriture est l'une des utilisations à plus forte croissance

Pour vous donner une idée de la puissance du chanvre, R. Lee Hamilton, un célèbre biochimiste, a décrit le chanvre comme étant un remède potentiel contre la faim dans le monde, et que « sa prohibition démente [aux USA] » est un affront à l'humanité et à la plante la plus valable dans le monde. Il semble que ce soit le cas pour toutes les applications du chanvre : elles sont toutes complètement sous-estimées. C'est une alternative extrêmement viable au pétrole, il peut être utilisé pour construire des habitations écologiques et au bilan carbone négatif, il peut produire des plastiques solides, durables et biodégradables, produire des textiles durables de haute qualité et possède même des applications dans les industries médicales et cosmétiques. Il semble qu'il n'y ait que très peu d'aspects de nos vies qui ne puissent être améliorés par l'utilisation du chanvre.

Un très bon exemple de ce fait est l'industrie automobile. Henry Ford, le fondateur des automobiles Ford, a conçu une voiture dont l'habitacle était entièrement constitué de plastique de chanvre. Elle était 10 fois plus forte que les autres voitures en acier, moins chère et plus sûre à produire. Heureusement, c'est une vision qui recommence à surgir, et presque tous les fabricants de voitures commencent à présent à inclure des composites à base de chanvre dans leurs nouveaux modèles de voitures.

Pour en savoir plus sur les applications pratiques du chanvre et ses nombreuses utilisations, consultez les 10 meilleurs utilisations du chanvre.

L'impact écologique du chanvre

Le chanvre peut non seulement aider à sauver l'économie, il peut également altérer significativement notre impact écologique sur la planète. Ce n'est pas qu'une culture pratique, c'est également une culture durable pour l'environnement. Le chanvre prend d'énormes quantités de dioxyde de carbone (CO2) de l'atmosphère où il pousse, ce qui fait de lui une culture pas uniquement neutre en carbone, mais au bilan carbone négatif. Quand on combine ce fait avec celui qu'il pousse en aussi peu de temps que quatre mois et que c'est l'une des cultures produisant le plus de biomasse de la terre, ceci signifie que beaucoup de carbone peut être capturé et converti en oxygène, ce qui l'élimine de l'atmosphère. Même quand on transforme les fibres de chanvre en produits, comme avec une maison construite en brique de chanvre, le carbone reste captif.

Le chanvre est également bénéfique pour l'environnement dans la façon dont les fermiers peuvent le cultiver. Grâce à sa capacité à tuer les mauvaises herbes invasives, et à résister naturellement aux nuisibles, les fermiers peuvent cultiver le chanvre de manière biologique avec peu de difficultés : pas besoin de pesticides ou herbicides pour qu'il pousse bien. De plus, il équilibre et restaure les nutriments dans le sol tout en éliminant toxines et produits chimiques, ce qui en fait une culture idéale en rotation avec d'autres : elle reconditionne le sol à chaque fois.

Alors, pourquoi n'y a-t-il pas du chanvre partout ?

Même si le chanvre peut être cultivé légalement à peu près partout en Europe, c'est une culture qui occupe une très petite part du marché agricole, surtout quand on compare les niveaux historiques. C'est au moment de la découverte du Nouveau Monde que la culture de chanvre a vraiment décollé, et sa culture était même obligatoire dans de nombreuses régions d'Amérique. Bien qu'à présent interdit aux États-Unis, avant sa prohibition il était communément admis que les voitures rouleraient avec du carburant au chanvre, et que les ressources en papier du monde seraient produites à base de chanvre.

On peut alors se demander, si c'est légal en Europe, pourquoi le chanvre n'est-il pas plus produit ? Eh bien, c'est ridicule, mais une des raisons tient à la perception du chanvre. Le chanvre est perçu comme étant trop lié au cannabis et les gens ne font pas la différence. Il renferme un parfum de criminalité et d'interdit pour ceux qui ne savent pas grand chose à son propos. Ceci entraîne que les politiciens ne soient pas très volontaires pour le défendre ou défendre des changements qui pourraient favoriser sa culture, et développer l'industrie qui l'entoure.

Ceci amène au second point : le chanvre est rarement subventionné de la même façon que les autres cultures. Le résultat est que le prix est plus cher, trop élevé pour être aussi viable économiquement que les autres ressources. Dans le modèle de subventions traditionnel, le gouvernement offre des subventions pour les fermiers qui cultivent certaines cultures perçues comme nécessaires. Pour les fermiers, la décision quand à quoi cultiver est alors simple : une culture que le gouvernement veut, favorise et subventionne. Le chanvre, d'un autre côté, peut être difficile à vendre à un bon prix. Le chanvre perd presque à tous les coups.

Ceci dit, la demande pour le chanvre EST en expansion, et comme la demande croît, l'offre le fera aussi. Le chanvre est de plus en plus utilisé comme ressource durable et sûre dans de nombreuses industries majeures, tout en étant utilisé pour produire toute une gamme de produits pour un marché en expansion. Il y a actuellement 17.000 hectares de chanvre cultivés en UE, la plus grande surface en 10 ans. Ceci montre à quel point la demande augmente, surtout pour les marchés alimentaires, des fibres, de l'huile et pharmaceutique. Quand on combine ce fait avec celui que la fibre de chanvre européen est en train de devenir la première fibre naturelle au monde ayant un certificat de durabilité mondial, le futur du chanvre s'annonce brillant.

Pourquoi le chanvre est illégal aux USA

Autrefois, tous les paysans en Amérique cultivaient du chanvre dans leurs champs. Mais tout a changé avec l'avènement des industries à base de produits synthétiques dérivés du pétrole. Il y avait et il y a toujours beaucoup d'argent à faire avec des fibres et médicaments synthétiques à base de pétrole, mais uniquement s'il n'existait aucune alternative bon marché et naturelle sur le marché. Pour résumer : afin de protéger leurs profits, un certain nombres d'industries ont conspiré pour rendre illégale la plante. Pour plus d'informations à ce sujet, lisez notre article : « Connaître son ennemi : les opposants à la légalisation ».

Le chanvre est une énorme menace pour les industries du pétrole, du bois, des fibres synthétiques, pharmaceutiques et carcérales, car de nombreux produits peuvent être fabriqués à partir du chanvre : carburants, plastiques et papiers. Quand le cannabis a été interdit aux États-Unis, le chanvre également, et il se trouve que deux des plus grands défenseurs de la prohibition du cannabis et soutiens financiers de la campagnes étaient des individus ayant d'énormes intérêts dans l'industrie forestière et pétrolière. En diabolisant le cannabis, et en blâmant les crimes des minorités ethniques sur sa consommation, ils ont réussi à interdire le cannabis et le chanvre d'un seul coup.

Cependant, le fait est que le cannabis et le chanvre sont deux choses totalement différentes. Même s'ils appartiennent à la même famille, le chanvre ne contient que des traces des composés psychoactifs contenus dans le cannabis médical. En fait, le chanvre industriel est défini par l'absence de THC, et ne peut légalement en contenir plus de 0,2/0,3%.

Comment le cannabis est bénéfique pour l'économie

Le chanvre a un énorme potentiel pour produire des ressources durables, mais qu'en est-il du cannabis ? Grâce à la légalisation, la régulation et la taxation du cannabis médical et récréatif, d'énormes quantités d'argent sont injectées dans l'économie légale. C'est un exemple de croissance économique qui peut être observé actuellement dans l’État du Colorado, où la vente et la consommation de cannabis à but récréatif ont été légalisées. Cette légalisation produit une richesse en emplois, de ceux directement impliqués dans la production et la vente du cannabis, à tous les emplois administratifs, aux industries de soutien, aux travailleurs manuels et même à la logistique distribuant le cannabis dans tout l’État.

Espérons que le Colorado devienne un exemple brillant de la façon dont le cannabis peut être bénéfique non seulement pour les consommateurs médicaux et récréatifs, mais également pour l'économie et la société entière. C'est une énorme bénédiction pour la croissance économique et nous serions idiots de ne pas en profiter.