Les lichens hallucinogènes oubliés

Publié le :
Catégories : BlogPsychédéliquesScience

Les lichens hallucinogènes oubliés

Quand on parle des substances hallucinogènes naturelles, on pense souvent aux champignons et truffes magiques ou à l'ayahuasca. Mais ce ne sont pas les seuls hallucinogènes naturels.

 Non, le lichen a également un coup à jouer.

Le lichen, cette couche étrange ressemblant à de la mousse qui pousse sur les roches, les arbres ou la terre peut également être hallucinogène. Et pourtant, il est souvent négligé. Ceci pourrait être dû au fait qu'il se cache en étant pourtant à la vue de tous. Le lichen est extrêmement courant et présent sur tous les continents de la terre, et pourtant on y fait peut attention. Malheureusement, tous les lichens ne sont pas hallucinogènes. Même s'il est présent partout, en réalité seules quelques espèces précises du lichen sont hallucinogènes : il faut donc s'informer pour savoir quelles variétés chercher.

QU'EST-CE QU'UN LICHEN ?

En réalité, le lichen n'est pas un seul type d'organisme. C'est une relation symbiotique entre un champignon et une algue. Ils ne pourraient pas survivre seuls dans de nombreux environnements, mais ils peuvent résister ensemble à la plupart des conditions. Le champignon agit comme structure qui protège, fixe et hydrate l'algue, alors que l'algue photosynthétise la lumière pour créer de la nourriture pour les deux. Ceci fait du lichen une forme de vie très adaptative et facile à propager.

QUELS LICHENS SONT HALLUCINOGÈNES ?

La question qui devrait maintenant être sur toutes les lèvres à la lecture de cet article est de savoir quels lichens sont hallucinogènes, où peut-on les trouver et comment les consommer. Pour commencer, comme les rapports sont principalement des témoignages, peu sûrs au mieux, il est difficile de mettre un nom sur les lichens les plus hallucinogènes.

Un lichen dont l'existence est avérée est Dictyonema huaorani. Ce lichen vient d'être découvert dans la partie équatorienne de la forêt amazonienne et il semble être très puissant. Il est extrêmement rare, tellement rare qu'il n'a pas été consommé depuis des générations et les scientifiques étudiant cette zone le considéraient comme leur « baleine blanche » : un trophée rare qu'ils ont cherché durant des années, sans toutefois vraiment s'attendre à tomber dessus. Avec une analyse de spectre, il a été découvert que le lichen contenait de la tryptamine, de la psilocybine, de la 5-MeO-DMT, 5-methoxytryptamine (5-MeOT), 5-MeO-NMT, and 5-methoxytryptamine (5-MT) –un sacré mélange !

Toutefois, pour tous ceux d'entre nous qui habitent en Europe, la forêt amazonienne équatorienne est un peu loin. Mais tout n'est pas perdu, pour ceux qui n'ont pas le temps, l'argent ou la patience nécessaire pour ratisser les forêts amazoniennes. L’Islande abrite sa propre variété de lichen psychédélique – bien plus proche de nous.

Les rapports parlant de lichen psychédélique en Islande sont principalement des témoignages, mais qui sont fermement établis. Ce qui n'est pas établi est le type de lichen provoquant les effets. De nombreux rapports existent sur internet, parlant tous de noms différents, mais comme si c'était un seul et unique type de lichen. Les trois noms les plus courants sont Collema Fuscovirens, Parmotrema menyamyaense, et Lichen P. Micheli. Savoir lequel est correct est laissé à l'appréciation de chacun.

Un des témoignages les plus célèbres d'un voyage psychédélique sous lichen vient de l'écrivain islandais Smari Einarsson, qui déclare à ce sujet :

“C'était l'expérience hallucinogène la plus intense que j'aie jamais eue, et j'ai testé tout ce qui existe. […] DMT, peyotl … tout. Nous avons des champignons magiques ici qui poussent dans la nature. J'en ai mangé plus de fois que je ne peux les compter. Ils ne peuvent pas rivaliser avec les effets de ces rochers. »

Bien entendu, ce ne sont pas les rochers qui parsèment les paysages montagneux et volcaniques qui provoquent ce genre de trip, mais bien le lichen qui pousse dessus ! Les pierres couvertes de lichen sont alors bouillies dans l'eau pour préparer une infusion, qui semble avoir un agréable goût terreux. Comme le suggère le témoignage ci-dessus, les effets peuvent être assez intenses et les témoignages parlent souvent de rencontres avec des trolls (pas les trolls d'internet !).

Ce ne sont que quelques-uns des lichens que nous connaissons. Il existe un monde de vie psychédélique dans la nature, à nous de le trouver ! Bonne chasse !