De douleurs chroniques en appellent au Parlement pour approuver le cannabis

Publié le :
Catégories : Blog

De douleurs chroniques en appellent au Parlement pour approuver le cannabis

Le comité s'interroge sur la sécurité d'une utilisation du cannabis comme remède médicinal, comment il pourrait être distribué et fourni aux patients et les implications légales.

Les victimes de douleurs chroniques en appellent au Parlement pour approuver le cannabis médicinal

Des défenseurs ont déclaré à un comité parlementaire de la Nouvelle-Galles du Sud (NSW, Australie) que le cannabis devrait être approuvé pour un usage médicinal.

"Il apparaît évident que le cannabis soulage la douleur pour beaucoup de malades", a déclaré Sally Crossing, une survivante du cancer, lors d'une audience publique au parlement.

Ms Crossing, qui est aussi vice-présidente du groupe de volontaires défenseurs Cancer Voice NSW a déclaré : " Il s'agit seulement d'être bon et d'aider ceux qui ont besoin d'aide".

Le comité s'interroge sur la sécurité d'une utilisation du cannabis comme remède médicinal, comment il pourrait être distribué et fourni aux patients et les implications légales.

"Avec les protocoles légaux et médicaux appropriés, et l'assurance de pouvoir fournir en toute sécurité les patients", a continué Ms Crossing, " son groupe favoriserait l'utilisation du cannabis à des fins médicinales".

"Des drogues bien plus fortes, auparavant illégales, ont été approuvées pour un usage médicinal sans problèmes", a-t-elle ajouté : " beaucoup trop de personnes pensent que c'est l'autre côté de la ligne jaune ou le début d'une pente glissante".

Ms Crossing a continué en rappelant que "dans certains États aux États-Unis, le cannabis a prouvé avoir de bons résultats sans aucun effet secondaire, là où d'autres analgésiques peuvent causer de sérieux effets secondaires"

Lesley Brydon, qui souffrait de sévères douleurs arthritiques et qui est le PDG du groupe de défense Pain Australia, a signalé aux enquêteurs que son organisation était d'accord pour rendre disponible légalement des produits de cannabis médical approuvés.

"Personnellement, je ne voudrais pas fumer de joints", a dit Ms Brydon, car "les pillules offrent une dose plus mesurable".

Ms Brydon a ajouté que "la majeure partie des personnes qui souffre de douleurs chroniques et sévères en Australie n'a pas accès à une gestion adéquate de la douleur et est laissée mourrir de douleur."