Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

Le Cannabis Au Niveau Cellulaire

En tant que cultivateur, nous sommes toujours obsédés par des choses comme l’éclairage, la ventilation, les variétés, les nutriments et les techniques de culture. Mais seuls quelques cultivateurs s’intéressent à la biologie végétale et aux processus cellulaires. Et vous vous demandez peut-être pourquoi il est important de comprendre ces processus lorsque vous cultivez du cannabis. Eh bien, avoir une connaissance de base du fonctionnement interne d’un plant de cannabis fait de vous un meilleur cultivateur, parce que tout ce que vous faites en tant que cultivateur a d’abord un impact sur le niveau cellulaire. Lorsque vous comprenez mieux ces fonctions de la plante, vous pouvez modifier les conditions de votre plante pour un maximum de santé et d’efficacité.

Dans cet article, nous expliquerons tous les différents processus cellulaires et comment ils affectent les fonctions d’une plante. Nous avons tous déjà entendu parler de ces termes en cours de biologie, mais nous avons probablement enfoui ces connaissances profondément dans notre cerveau. Soyez donc indulgents, ce n’est pas aussi compliqué qu’il n’y paraît, et vous ne pourrez que bénéficier d’une compréhension plus approfondie de la biologie de votre plante.

MEMBRANE ET CYTOPLASME

Toutes les cellules ont une membrane cellulaire. Une membrane cellulaire est constituée d’une double couche de lipides et de protéines qui entoure la cellule. Elle est sélectivement perméable et régule ainsi quelles molécules entrent et sortent de la cellule. Pensez à la cellule comme à un château et à la membrane cellulaire comme aux douves, qui n’a que le pont-levis comme point d’entrée et de sortie pour certaines molécules. L’oxygène, l’eau et le dioxyde de carbone peuvent facilement traverser cette barrière, tandis que les ions, les glucides et les acides aminés doivent traverser les protéines de la membrane pour contrôler leur vitesse de diffusion.

Elle transporte également les molécules à l’intérieur de la cellule et les déchets hors de la cellule par endocytose et exocytose. La membrane cellulaire est également utilisée pour la communication et la signalisation cellulaire. De cette façon, la plante sait quand refroidir ou évaporer davantage.

La membrane cellulaire contient ce qu’on appelle le cytoplasme. Le cytoplasme est essentiellement la substance de la cellule. Il est composé principalement d’eau et abrite la soupe moléculaire des organites (organes cellulaires).

CHLOROPLASTES ET MITOCHONDRIES

Les chloroplastes alimentent la plante via le processus de photosynthèse (nous en avons tous entendu parler, n’est-ce pas ?). La photosynthèse signifie que l’énergie lumineuse est convertie en énergie chimique pour produire de l’oxygène et des composés organiques riches en énergie. Les chloroplastes ont une couleur verte et sont présents dans tous les tissus verts pour absorber l’énergie lumineuse. La photosynthèse aide à stocker l’énergie pour une utilisation ultérieure.

Les mitochondries sont les « moteurs de la cellule ». Ils transforment cette énergie stockée en énergie chimique et fournissent environ 90 % de l’énergie dont une cellule a besoin pour survivre ! Cette énergie est également utilisée pour la croissance de la plante de cannabis et la production de grosses têtes bien grasses. Comme vous pouvez le constater, l’étroite coopération entre les chloroplastes et les mitochondries est cruciale pour le processus de photosynthèse.

RÉTICULUM ENDOPLASMIQUE, RIBOSOMES, NUCLÉOLE, APPAREIL DE GOLGI

Chaque cellule a un réticulum endoplasmique (RE). Il travaille en étroite collaboration avec les ribosomes et l’appareil de Golgi. Le RE est un réseau de membranes à l’intérieur du cytoplasme qui est relié au noyau. Les ribosomes donnent aux RE une certaine rugosité. Les ribosomes fabriquent constamment des protéines, qui se forment dans le nucléole qui se trouve à l’intérieur du noyau.

Le côté le plus lisse du RE stocke ces protéines. Ces parties de stockage des protéines se cassent et vont à l’appareil de Golgi où elles sont traitées ultérieurement. L’appareil de Golgi conditionne les protéines en vésicules liées à la membrane, avant que ces vésicules ne soient transférées à la membrane cellulaire. C’est pourquoi l’appareil de Golgi est souvent comparé à un bureau de poste ; il emballe et étiquette des articles qui sont ensuite envoyés aux différentes parties de la cellule qui en ont besoin.

VACUOLES

Les vacuoles sont des bulles ou des sacs de stockage dans la cellule. Elles contiennent principalement de l’eau avec des nutriments stockés et des déchets. Ces minuscules sacs aident la plante à obtenir son soutien. L’impact des vacuoles sur la structure de la plante est en fait visible.

Elles créent une tension en appuyant sur les parois cellulaires, ce qui rend la plante rigide. Lorsqu’elles contiennent trop peu d’eau, la plante se flétrit parce que les vacuoles se rétrécissent. Lorsque la plante trouve de l’eau, les vacuoles sont remplies à nouveau et retrouvent leur structure. Elles jouent ainsi un rôle important dans la réponse de la plante aux variations des niveaux d’eau dans le milieu de culture. Vous pouvez observer les besoins en eau de votre plante grâce à la mécanique des vacuoles.

NOYAU, ADN

Le noyau est le cœur de la cellule - son cerveau pour ainsi dire. Il guide et gère tous les processus cellulaires. Le noyau contient également toutes les informations génétiques (ADN). L’ADN est le code de chaque cellule de la plante. C’est la même chose dans toutes les cellules, mais des gènes spécifiques peuvent être activés ou désactivés. Ceci détermine la fonction de chaque cellule.

Lorsqu’elles sont formées, les cellules ont le potentiel de devenir n’importe quel type de cellule. Elles peuvent fonctionner comme une cellule foliaire, une cellule racinaire ou une cellule de stockage. Les hormones végétales et les sucres produits par les plantes modifient l’ADN, ce qui entraîne une spécialisation de la cellule.

HORMONES

Toutes les parties de votre plant de cannabis sont formées à partir de tissus qui sont une accumulation de millions de cellules. Pour que cela fonctionne, les cellules doivent communiquer. C’est là qu’entrent en jeu les hormones, qui agissent comme des messagers.

Parfois, une cellule doit être réaffectée à une nouvelle fonction. Par exemple, cela se produit lorsque vous prenez des boutures et que vous travaillez avec des clones. Les hormones informent la plante que de nouvelles racines doivent être formées pour absorber l’eau et les nutriments, de sorte que la plante développe de nouvelles cellules qui deviendront des cellules racinaires. D’autre part, les hormones disent à la plante qu’elle doit utiliser ses réserves jusqu’à ce que les nouvelles cellules racinaires se soient développées. C’est un exemple de la façon dont les hormones agissent en tant que messager à l’intérieur de la plante pour s’adapter aux conditions extrêmes.

Vérification de l’âge 18+

Avez-vous 18 ans ou plus ? Le contenu de Zamnesia.fr ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays. Notre boutique en ligne est conforme aux lois néerlandaises.

En cliquant sur Entrée, vous confirmez que vous avez 18 ans ou plus.