Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

Guide de Culture

Humidité Dans L’espace De Culture De Cannabis

Humidité Dans L’espace De Culture De Cannabis

QU’EST-CE QUE L’HUMIDITÉ ET POURQUOI EST-CE AUSSI IMPORTANT ?

L’humidité absolue mesure la vapeur d’eau contenue dans l’air, mais ne prend pas en compte la température. Exprimant la valeur en grammes par mètre cube, notée g/m³, cette donnée n’a aucune valeur pour le cultivateur ordinaire. Ceci étant dit, il fallait le souligner dès le début pour éviter toute confusion ultérieure. Pour toute la durée de ce texte, quand nous parlons d’humidité, nous faisons référence à « HR », ou l’humidité relative.

L’humidité relative est une mesure du pourcentage de vapeur d’eau dans l’air à une température spécifique. HR est ce qui est important pour la culture. La température et l’HR sont inextricablement liées. L’air chaud peut contenir plus d’humidité que l’air froid. La température et l’HR doivent être surveillés et contrôlés afin de réussir toute culture du cannabis en intérieur.

COMMENT MESURER

Ne soyez pas radin. Évitez les problèmes ultérieurs et achetez un thermo-hygromètre électronique 2-en-1. Ces appareils sont peu coûteux et vous donneront les données précises de micro-climat de culture dont vous avez besoin. Positionner l’appareil sur un mur près du niveau de la canopée vous donnera une mesure plus précise que si vous le placez sur le sol.

HUMIDITÉ OPTIMALE PAR ÉTAPE DE CROISSANCE

Humidité Optimale Par Étape De Croissance

  • CLONES ET JEUNES POUSSES

Les jeunes pousses aiment avoir une humidité élevée. Comme elles développent tout juste leurs racines, une humidité élevée leur facilite l’absorption de la vapeur d’eau à travers leurs petites feuilles. La plupart des cultivateurs visent 60-80 % de HR pendant les premières semaines, jusqu’à l’enracinement des jeunes pousses et clones.

  • CROISSANCE VÉGÉTATIVE

Les jeunes plants de cannabis pousseront le plus vigoureusement si vous pouvez entretenir une HR de 50-70 % ; idéalement, pendant toute la durée de la phase de croissance végétative. Les pieds mères donneront aussi les meilleures performances dans un environnement à l’humidité élevée. Une humidité basse, même sans températures excessivement élevées, peut ralentir la croissance du plant. Il faut éviter les micro-climats secs à cette étape.

  • FLORAISON

Dès que vous passez à 12-12 avec les variétés à photopériode, ou environ à 4-5 semaines de floraison avec les variétés à autofloraison, l’humidité doit baisser. Jusqu’à une fourchette de 40-60 % de RH. Plus vous avancez dans la floraison, plus un niveau bas est préférable. La plupart des cultivateurs essayent de garder la HR aussi proche de 40 % que possible. Une humidité élevée pendant la floraison, y compris pendant le cycle de nuit quand les lumières sont éteintes, augmente la menace de pourriture des têtes et moisissures. De plus, la transition d’une humidité élevée à un microclimat sec devrait être graduelle pour éviter de stresser excessivement les plants.

  • SÉCHAGE ET AFFINAGE POST-RÉCOLTE

Après avoir manucuré vos têtes, il est primordial de faire sécher la récolte lentement et uniformément. Les têtes qui sèchent trop vite seront friables. Et l’herbe ne s’affinera pas correctement. Les fleurs de cannabis sécheront parfaitement à température ambiante avec environ 50 % de HR. Tout niveau supérieur à 60 % expose vos têtes à un risque de moisissure. Après environ 10-14 jours, les têtes sont prêtes à être affinées dans un bocal. La plupart des cultivateurs aiment conserver la HR dans une fourchette de 50-60 % pendant les 30 jours suivant, en aérant les têtes en affinage au moins une fois par jour pendant 15 minutes.

COMMENT AJUSTER L’HUMIDITÉ

Comment Ajuster L’Humidité

Pour augmenter l’humidité au début du cycle de vie du cannabis, les meilleurs outils sont un propagateur et un brumisateur rempli d’eau. Pulvériser les clones et jeunes pousses abritées dans un propagateur aidera à fortement augmenter l’humidité. Pendant un épisode de temps chaud, il pourrait même être nécessaire d’acheter un humidificateur brumisateur.

Réduire l’humidité devient particulièrement important pendant la floraison. Éliminer l’eau stagnante aide non seulement à protéger les racines de la pourriture, mais aussi à éviter d’augmenter l’humidité par inadvertance. Éviter le sur-arrosage aide aussi. De plus, un ventilateur tournant aidera à renforcer la circulation de l’air.

Cependant, il vous faut parfois aller plus loin pour entretenir une humidité optimal. Les déshumidificateurs existent sous toutes les formes et les tailles. De simples appareils remplis de cristaux absorbant l’humidité peuvent être efficaces et vous pouvez vous en procurer dans une boutique tout à 1 € ou du même genre. Au pire, dans des conditions très humides, il vous faudra investir dans un déshumidificateur électronique sur secteur trouvé dans votre boutique de culture.

DES CONSEILS POUR PRÉPARER VOS CULTURES

Des Conseils Pour Préparer Vos Cultures

L’accès à de l’air frais et/ou l’air conditionné peut rendre tellement plus facile l’entretien de conditions environnementales dans l’espace de culture. Un bon échange d’air – l’air frais entre, l’air chaud sort – peut faire toute la différence.

Les micro-cultivateurs et cultivateurs en placard n’auront peut-être pas besoin d’investissements aussi lourds dans de puissants ventilateurs ou de l’air conditionné, mais ils ne peuvent pas se permettre de ne pas préparer l’espace de culture pour une humidité optimale. Des solutions simples et pratiques comme le fait d’ouvrir une fenêtre pendant quelques heures, d’utiliser quelques ventilateurs montés sur pince, ou d’allumer/éteindre le chauffage dans la pièce abritant le placard où poussent les plants peuvent avoir un énorme impact.