Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

Ventilation de l'espace de culture du cannabis

Ventilation De L'Espace De Culture Du Cannabis

Pourquoi ventiler ?

Presque tous les êtres vivants dépendant de l'air et de sa bonne qualité. Pour les gens, cela signifie que l'air possède de l'oxygène en quantité suffisante et qu'il ne soit pas trop pollué. Pour les plantes, et donc également pour les plants de cannabis, une bonne qualité de l'air signifie que l'air possède du dioxyde de carbone (CO₂) en quantité suffisante et pas (ou très peu) de pollution. De plus, l'humidité relative et la température jouent un rôle important dans le développement des plantes.

L'air extérieur contient de 0.03 à 0.04 % de CO₂. La quantité de dioxyde de carbone se mesure également en partie par million (abrégé en ppm), et donc on peut convertir 0,03% en 300 ppm. Il y a des différences dans les besoins en CO₂ entre les plantes. En augmentant, le niveau de CO₂ peut être accéléré. Mais alors, la loi de la diminution s'applique, créer des niveaux de CO₂ élevés a donc des limites.

Le faire monter à 1400 ppm (0.14%) offre généralement de bons résultats (avec une croissance plus rapide). Au delà de 1400 ppm les effets de l'ajout de CO₂ diminuent rapidement. Même pour les plantes, une forte concentration de CO₂ est dangereuse - pour la plupart des plantes, une concentration de CO₂ de 1800 ppm ou plus, peut être fatale.

Une méthode simple pour garantir le niveau de dioxyde de carbone consiste à ventiler la pièce. Il doit y avoir une ventilation suffisante afin que les plantes ont un approvisionnement constant en CO₂ frais. Si vos plantes sont cultivées à l'air libre, vous n'avez aucun soucis à vous faire, elles reçoivent de l'air frais à foison. Mais si elles sont cultivées en intérieur, vous devez trouver un autre moyen pour leur donner de l'air frais, air qui contient à la fois de l'oxygène et du CO₂ (dioxyde de carbone). Les solutions peuvent être les bruleurs de carbone et la ventilation.

Un deuxième raison tout aussi importante pour la ventilation est l'évacuation de la chaleur. Lorsque les températures sont trop élevées, la croissance des plantes est entravée. Cela s'applique non seulement à la température de l'espace de culture mais également pour celle de la plante elle même. Lorsque la température de la plante est trop élevée (chez les humains on appelle ce phénomène 'avoir de la fièvre'), alors la circulation de la sève dans la plante est réduite, ce qui entraine en retour un retard de croissance.

Il n'y a pas de solution idéale pour rafraichir l'air. Le besoin d'air frais dépend, dans un sens plus large, sur le volume de l'espace de culture en mètres cube. En principe, le volume complet de l'espace de culture doit être rafraichi toutes les 2 - 3 minutes.

Ventilation manuelle

Ventilation Manuelle & Ventilation Électrique

Avec la ventilation manuelle, vous devez aérer la pièce où se trouvent vos plantes de façon manuelle et gérer l'air en fonction de leurs besoins. Afin que cette pièce jouisse de l'air nécessaire, tout ce que vous avez à faire est de laisser une porte ou une fenêtre ouverte pendant un certain temps. Si vous n'êtes pas sûr du moment auquel vous devez ouvrir, vous pouvez toujours faire le test de l'odeur : si vous entrez dans la pièce et que ça sent le renfermé ou que vous n'êtes pas à l'aise, le temps est venu de rafraichir l'air.

Ventilation électrique

Cette méthode de rafraichissement de l'air implique l'utilisation d'un gadget à alimentation électrique allant du simple ventilateur de salle de bain aux ventilateurs industriels selon la taille de votre espace et le nombre de plants que vous cultivez.

Types de ventilation électrique:

  • Un petit ventilateur convient aux petits espaces de culture, mais si vos lampes totalisent plus de 250 watts, vous devrez trouver une autre solution.
  • Une hotte de ventilation convient aux grands espaces de culture.
  • La ventilation par tuyau convient aux grands espaces de culture.

QU’EST-CE QUE CFM ET CMM ?

Le pied cube par minute (CFM) ou le mètre cube par minute (CMM) sont des termes impériaux et métriques, respectivement, qui décrivent le taux d’échange d’air dans un espace de culture.

Le renouvellement régulier de l’air dans une culture contribue à réguler les températures et assure un échange gazeux efficace au niveau des stomates foliaires. Dans la nature, ceci est pris en charge par la brise ou par convection lorsque l’air est immobile. À l’intérieur, le mouvement de l’air, la ventilation et l’évacuation sont tous fournis par le cultivateur.

Tous les espaces de culture du cannabis doivent être ventilés et évacués. La nature fermée d’une chambre de culture ou même d’une petite tente exige que le volume d’air soit remplacé toutes les trois minutes. Ce taux est le minimum nécessaire pour maintenir une bonne vigueur du plant de cannabis.

CALCUL DES BESOINS EN VENTILATION : LES CALCULS SONT SIMPLES !

Calcul Des Besoins En Ventilation

Le volume total d’air à échanger dépend d’un certain nombre de facteurs communs à toutes les cultures, petites ou grandes.

1. V : Volume de l’espace de culture

Il est calculé en multipliant largeur x longueur x hauteur de l’espace.

2. E : Volume minimum échangé

  • Le volume de l’espace de culture doit être remplacé toutes les trois minutes.
  • Diviser le volume de l’espace de culture par trois donne le volume nécessaire à être évacuée par minute.
  • V/3 = E

3. L : Nombre et type de lumières

Les lumières HID génèrent de la chaleur, ce qui doit être pris en considération lors de l’évacuation d’une culture. 5 % de volume supplémentaire doit être échangé pour chaque lampe HID ventilée dans l’installation. Il faut ajouter 10 à 15 % en plus pour les lampes non ventilées.

4. C : Utilisation de filtres à charbon

Les filtres en carbone résistent au flux d’air et nécessiteront un autre 20 % du volume à déplacer.

5. G : Utilisation de CO₂

L’utilisation de l’enrichissement en CO₂ pour booster la croissance nécessite encore 5 % des volumes échangés.

6. A : Température de l’air ambiant

Plus le climat est chaud, plus l’air doit bouger. Les plantes deviennent vulnérables dans des conditions chaudes et particulièrement humides. Pour les climats chauds et secs comme au sud de l’Espagne, ajouter 25 %. Pour les climats chauds et humides, ajouter 40 % car l’air humide est dangereux. Le cannabis préfère une plage de température qui ne dépasse pas les 27 °C. Sous des climats très chauds, des systèmes de climatisation peuvent être nécessaires pour garder la température ambiante agréable.

UNE SALLE DE CULTURE POUR ESSAIS

Une Salle De Culture Pour Essais

Supposons que nous utilisions une pièce de 3 m x 3 m x 2,4 m comme espace de culture. Elle est équipée de deux lampes HID auto-évacuantes et de deux filtres à charbon en ligne. Du CO₂ est utilisé pour maximiser la croissance et la température d’entrée de l’air ambiant est inférieure à 27 °C (il n’est donc pas nécessaire de tenir compte de la température).

1. Premièrement, nous devons calculer le volume d’air de référence qui doit être échangé.

V/3 = E

(3 x 3 x 3 x 2,4) /3 = 7,2CMM

Notre salle d’essai doit évacuer 7,2 mètres cubes d’air par minute pour que les plants de cannabis soient à leur aise.

2. Nous devons maintenant compenser les contraintes supplémentaires qui pèsent sur le système.

(L x 2) + (C x 2) + G + A x CMM = EXTRA

(10 % + 40 % + 5 % + 0 % + 0 %) x 7,2 = 3,96 CMM supplémentaire

Notre exemple d’espace de culture exigera une capacité minimale totale d’échange d’air de 11,16 CMM.

Il est sage de ne pas essayer de minimiser l'importance du flux d’air, de la ventilation, et de l’évacuation dans un espace de culture. L’air est essentiel à la bonne santé du cannabis. En cas de doute, toujours choisir le plus grand ventilateur pour faire le travail. Les ventilateurs peuvent varier en taille de 100 mm à 300 mm, puis en taille commerciale et industrielle.

Les conduits les plus courants dans les chambres de culture de cannabis sont des conduits de 100 et 150 mm avec ventilateurs et filtres en ligne. La plupart des tentes fonctionnent bien avec un matos de 100 mm de diamètre. Notre exemple d’espace de culture nécessitera un engin de 150 mm de diamètre qui dépassera nos exigences.

En cas de doute, augmentez toujours l’échelle en ce qui concerne le débit d’air. Sans une bonne compréhension de la construction mécanique, il est difficile de calculer les particularités du débit d’air comme les filtres, la longueur des conduits et les remous dans les coudes des conduits. En optant pour la plus grande alternative dans les conduits et les tailles de ventilateurs, vous vous assurez que des problèmes ne se produisent pas et n’affectent pas votre culture.

L’AFFLUX EST ÉGALEMENT IMPORTANT

L’afflux Est Également Important

L’état, la qualité et le volume de l’air entrant dans une chambre de culture sont aussi importants que le besoin d’évacuation. De plus petits espaces ouverts équipés d’un éclairage de faible puissance permettront de changer l’air simplement en assurant une circulation d’air rigoureuse. Une évacuation et une entrée d’air passives fourniront un échange d’air suffisant pour une petite culture.

Les espaces plus grands et surtout fermés avec des lumières de puissance supérieure comme les tentes de culture et les armoires auront besoin d’une entrée d’air. Il peut s’agir d’une fenêtre ou d’une porte ouverte, mais la sécurité interdit habituellement une telle approche trop décontractée. L’air entrant doit de préférence provenir d’une source plus froide et propre comme une autre pièce ou sous la maison. L’installation d’orifices filtrés dans les portes, les murs et les fenêtres garantit de l’air frais (mais peut énerver les propriétaires). Les petits espaces peuvent tout simplement fournir un évent d’entrée d’air avec une grille ou un filtre le plus éloigné possible du ventilateur d’extraction.

Dans des espaces plus grands, les cultivateurs obtiennent de meilleurs résultats lorsqu’ils utilisent un ventilateur d’admission qui est égal au taux d’échange du système d’extraction. L’idéal est de le placer le plus loin possible des ventilateurs d’extraction dans le sol ou dans la paroi inférieure. Plus l’air frais arrive de loin sur votre récolte, mieux c’est. Les ventilateurs d’admission de conduits peuvent fournir de l’air à partir de n’importe quel endroit pratique pour la culture.

Les ventilateurs d’admission empêchent les pressions négatives de s’accumuler dans la chambre de culture et de compromettre les autres systèmes. Ils empêchent également les portes de claquer et les objets d’être expulsés des étagères lorsque les portes s’ouvrent et que les pressions s’égalisent. Selon votre budget, il est possible d’installer des volets à lamelles ou des clapets anti-retour. Ceux-ci s’ouvrent et se ferment lorsque les ventilateurs d’extraction s’allument et s’éteignent.

LES VENTILATEURS SONT UTILES

Le choix de ventilateurs sur le marché est très varié en termes de coût, de fonctionnalité, de durée de vie et d’efficacité énergétique. Grâce à vos nouvelles connaissances sur la circulation de l’air pour une marijuana saine, vous pourrez choisir en toute confiance un ventilateur qui fera le travail dont vous avez besoin avec une facilité silencieuse. Un bon air, de l’eau et des nutriments signifient de grosses têtes. Voici un outil pratique pour convertir l’impérial en métrique et vice-versa, lors de vos achats pour les ventilateurs.