Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

COMBIEN DE PLANTS DE CANNABIS PEUT-ON CULTIVER AU MÈTRE CARRÉ ?

COMBIEN DE PLANTS DE CANNABIS PEUT-ON CULTIVER AU MÈTRE CARRÉ ?

Quand on cultive du cannabis, le but est bien sûr d'obtenir autant de grosses têtes que possibles dans le bocal à l'heure de la récolte. Faire pousser trop ou trop peu de plants peut affecter le rendement et représenter un délai indésirable. Cultiver plusieurs espèces avec différentes caractéristiques de croissance peut être désavantageux pour les plantes d'une plus petite taille. Cela peut être un peu un numéro d'équilibriste, mais qui se maîtrise facilement.

Alors, combien de plants pouvez-vous faire pousser dans un mètre carré d'espace de culture ? La réponse à cette question est multiple et dépend de bon nombre de facteurs :

  • Taille de l'espace de culture
  • Style de culture – naturel, LST, SOG, ScrOG, étêtage ou taille FIM
  • Variété ou mélange de variétés
  • Types de lampes et intensité lumineuse
  • Taille et type de pot
  • Facilité de culture
  • Rendements désirés à la récolte
  • Chronologie désirée

La réponse facile est de cultiver 1-8 plants par mètre carré. Ceci permet d'avoir un certain nombre de conditions nécessaires pour des plants contents :

  • Une taille de pot décente pour les racines et donc un développement complet du plant
  • Une distribution de la lumière généreuse sur toutes les cultures
  • Une circulation d'air bénéfique sur le milieu de culture et les surfaces des plants
  • Une facilité d'accès pour un entretien régulier

TAILLE DE L'ESPACE DE CULTURE

TAILLE DE L'ESPACE DE CULTURE

La taille de votre espace de culture détermine le nombre de récipients que vous pouvez y mettre. Selon le style de culture, cela peut signifier un grand nombre de récipients plus petits – comme dans une SOG – ou un nombre plus réduit de gros récipients pour des plants plus grands, comme dans une culture en ScrOG ou en DWC, qui prennent par nature plus de place.

STYLE DE CULTURE

Selon la façon dont les plants sont traités, ils peuvent exercer différentes contraintes sur l'espace :

  • Des plants qu'on laisse pousser naturellement s'étendent en hauteur et en volume
  • Des plants palissés prennent moins en hauteur, mais plus en surface
  • Une SOG utilise moins de surface par plant, avec de moindres exigences en hauteur
  • Une ScrOG nécessitera plus de surface par plant, avec de moindres exigences en hauteur
  • L'étêtage, la taille FIM et le LST réduiront la hauteur tout en augmentant le volume

SÉLECTION DE L'ESPÈCE

Avoir le choix parmi plusieurs variétés de cannabis à sélectionner comporte des avantages. Vous pouvez choisir celle qui correspond à votre humeur ou vos activités et vous pouvez faire tourner un peu, pour éviter d'accumuler une tolérance. Cependant, dans l'espace de culture, avoir plusieurs espèces différentes qui poussent ensemble peut provoquer des difficultés.

Avoir des espèces plus hautes aux côtés d'espèces plus petites peut signifier que les espèces plus petites ne reçoivent pas assez de lumière. La lumière doit être élevée pour s'adapter aux plants plus hauts, ce qui prive les plants plus petits de lumens si nécessaires aux têtes. Dans ces situations, les techniques de palissage sont très avantageuses.

ARTICLE LIÉ
Top 10 Des Meilleures Variétés De Cannabis

Vous vous êtes déjà demandé quelles étaient nos variétés de cannabis préférées chez Zamnesia ? Ne cherchez plus, nous avons préparé une...

TYPES DE LAMPES

La puissance lumineuse joue un grand rôle pour déterminer le nombre de plants que vous pouvez faire tenir dans un espace de culture. Plus la production de lumière est puissante, plus la zone couverte est étendue et plus vous pouvez cultiver de plants. Déterminer votre empreinte lumineuse vous aidera à connaître la zone réellement efficace à votre disposition pour une saine croissance des plants.

LAMPES HID —HPS & MH

L'empreinte lumineuse efficace pour les différentes puissances en watt de lampes à décharge de haute intensité est la suivante :

  • 150W : 60 × 60 cm
  • 250W : jusqu'à 80 × 80 cm
  • 400W : jusqu'à 1 × 1 m
  • 600W : jusqu'à 1,2 × 1,2 m
  • 1000W : jusqu'à 1,5 × 1,5 m

CFLs & AUTRES AMPOULES FLUORESCENTES

Ce type de source lumineuse n'a qu'une empreinte lumineuse efficace minimale et n'illuminera que la zone immédiatement située sous les ampoules. La distance avec la canopée devrait être de 5-10 cm alors que tout le plant doit être à 30 cm de l'ampoule au maximum, sous peine d'être en dehors de la fourchette efficace.

LEDs

L'empreinte lumineuse des LEDs varie avec les puissances et les types d'ampoules (blanc, bleu, UV, infrarouge). Référez-vous aux recommandations du fabricant pour une efficacité maximale.

PUISSANCE LUMINEUSE PAR PLANT

PUISSANCE LUMINEUSE PAR PLANT

Vos plants ont toujours besoin d'une puissance minimum en watt ou en lumens par plant pour bien pousser. La puissance en watt désirée est d'au moins 75 watts par plant pour les lampes de types HID et 150 watts par plant pour les lampes CFL et fluorescentes.

Toute puissance inférieure provoquera une croissance ralentie et un développement des têtes peu satisfaisant. Assurez-vous d'avoir assez de lumière pour que vos plants poussent correctement !

Le calcul le plus facile pour les lampes HID est de diviser la puissance en watt de votre lampe par 75 (en arrondissant les décimales). Par exemple :

  • HID de 150 W ÷ 75 W = 2 plants

  • HID de 250 W ÷ 75 W = 3,3 soit 4 plants

  • HID de 400W ÷ 75 W = 5,3 soit 6 plants

  • HID de 600W ÷ 75 W = 8 plants

  • HID de 1000 W ÷ 75 W = 13,3 soit 14 plants

En utilisant des CFLs, divisez par 150 W. Si par exemple, vous utilisez des CFLs de 400 W :

  • CFL de 400 W ÷ 150 W = 2,6 soit 3 plants

N'oubliez pas qu'il s'agit là des exigences minimales pour une croissance saine des plants. Il est toujours préférable d'en avoir plus, mais il faut aussi prendre en compte le coût, l'espace et la consommation électrique.

La santé et la sécurité des plants doivent également être prises en compte. Une lampe de 600 W dans un placard présente des risques de surchauffe, ce qui et mauvais pour la santé des plants – et qui pourrait bien faire brûler votre maison.

TAILLE & TYPE DE POT

Cannabis Taille & Type De Pot

Après avoir pris en compte la lumière disponible pour une culture efficace et adaptée, la prochaine chose à faire est de sélectionner la taille des pots. La taille du pot détermine la taille de la zone racinaire, ce qui détermine à son tour la taille des plants. De petits plants dans une culture de type SOG ne nécessitent que de petits pots, alors que cultiver moins de plants plus gros demandera de plus grands pots.

Voici une règle générale pour la taille des pots arrosés manuellement :

Haut (cm)
Taille de pot (litres)
Diamètre de pot (cm)
30 7–11 25–28
60 11–15 28–33
90 15–25 33–38.5
120 25–40 38.5–50
150 40+ 50+

Des pots trop petits peuvent ralentir les plants et provoquer des troubles qui imitent les carences en nutriments.

Autre point à prendre en compte, c'est que la canopée du plant poussera plus large que le pot. N'oubliez pas de laisser assez d'espace autour de chaque pot pour que les plants s'étendent alors qu'ils poussent. Des plants trop serrés peuvent entraîner une mauvaise circulation d'air et créer les conditions idéales pour des pathogènes indésirables.

Les pots devraient être de la taille appropriée pour chaque étape de la culture. Transplanter les jeunes pousses quand elles grandissent trop pour leur milieu de germination dans un pot intermédiaire, puis une fois de plus dans le grand pot final. De cette manière, le sur-arrosage (avec ses conséquences désastreuses que sont la moisissure des racines et le manque de vigueur) peut être évité.

ARTICLE LIÉ
C'est Quoi Un Smart Pot, Comment Faire Le Vôtre

Les smart pots peuvent renforcer la santé et la vitalité du cannabis. Comprendre leur fonctionnement vous aidera à choisir d'utiliser des...

Il est possible de faire germer directement dans de grands pots, mais il faut alors faire attention aux techniques d'arrosage. On peut très facilement sur-arroser de jeunes plants dans de grands pots. Quand les plants sont jeunes avec des racines peu développées, ils sont encore trop jeunes pour pouvoir éliminer beaucoup d'eau par transpiration. Assurez-vous de ne pas arroser en profondeur tout le milieu de culture. Arrosez doucement dans un petit cercle autour du jeune plant, tous les 3-4 jours. En suivant le développement du plant, arrosez en un cercle qui s'étend à la limite de la canopée. Une fois que la canopée atteint le bord du pot, un planning normal d'arrosage peut être mis en place.

RÉCOLTE DÉSIRÉE & MANIÈRES D'AUGMENTER LE RENDEMENT

RÉCOLTE DÉSIRÉE & MANIÈRES D'AUGMENTER LE RENDEMENT

En règle générale, tout volume spécifique d'espace de culture produira un rendement similaire, que ce soit avec beaucoup de plants cultivés rapidement, ou peu de plants cultivés plus longtemps. Des facteurs comme la variété, les compétences et la force des lampes de culture jouent leur rôle.

Mais 8 petits plants cultivés rapidement produiront environ le même rendement que 1 grand plant cultivé sur une période plus étendue. La lumière peut atteindre toute la surface de plants plus petits, ou bien palissés, alors que les plants plus grands ont des têtes sous-développées plus elles sont éloignées de la lumière, mais avec plus de branches par plant.

Il existe bon nombre de méthodes utilisées pour profiter au mieux de l'espace et de la pénétration lumineuse. La période de végétation et d'entretien diffère à chaque méthode, mais elles peuvent toutes maximiser le rendement à leur propre façon.

SOG—SEA OF GREEN

SOG—SEA OF GREEN

La technique Sea Of Green se concentre sur une période de végétation réduite au minimum tout en maximisant le rendement et l'efficacité de l'utilisation de l'espace de culture. Un grand nombre de petits plants est le but, plutôt que d'avoir moins de plants plus grands.

Quand on cultive à partir de clones, une période végétative aussi réduite que dix jours est permise une fois que les clones sont enracinés. Avec les variétés à photopériode standards et féminisées, une végétation de seulement 3-4 semaines est nécessaire. Le scénario idéal est de cultiver de nombreuses grosses tiges de têtes uniques avec un minimum de croissance latérale et inférieure.

La taille des pots est petite – 11 litres au maximum – et on préfère des pots en hauteur et carrés, plutôt que des pots arrondis plus grands mais inefficaces et profonds. Ceci permet un maximum de plants au mètre carré – en général 8 à 16.

Les plants sont taillés pour contrôler l'ombre projetée sur les plants voisins et les branches latérales inférieures dans l'ombre, qui ne reçoivent pas beaucoup de lumière, sont éliminées. Ceci encourage le plant à déployer toute son énergie dans les grosses grappes de fleurs en pleine lumière.

Avec un délai de culture si court, le SOG est idéale pour les espaces plus petits, comme les placards. Avec un plant-mère et un espace séparé pour la végétation, on peut faire passer en floraison le prochain lot de plants dès que le lot actuel est récolté.

SCROG—SCREEN OF GREEN

SCROG—SCREEN OF GREEN

Adoré par les cultivateurs, mais bête noire des correcteurs automatiques d'orthographe, la technique ScrOG ou Screen Of Green est une autre méthode de culture qui maximise le rendement dans l'espace de culture. Idéale quand l'espace est un problème, le ScrOG limite la hauteur globale en palissant un plant entier en une feuille plate de verdure.

Il est utile de connaître les méthodes d'étêtage et de LST au début de la végétation et de lollipopping ou mainlining pendant la floraison. Quand les plants sont en végétation, ils sont étêtés et les branches ainsi obtenues sont palissées latéralement plutôt que d'être laissées seules pour donner un « buisson ». Cette méthode utilise moins de plants, avec une période de végétation plus longue que la technique SOG.

Après l'étêtage et une fois que les plants ont développé un certain nombre de tiges principales qui sont palissées pour pousser latéralement, on place un filet plat à environ 30 cm du haut du pot. On peut utiliser un grillage à très larges mailles, ou un filet en plastique. Ce filet est disposé sur un cadre qui remplit tout l'espace de culture.

Alors que les plants continuent à grandir, les branches qui s'élèvent à la recherche de lumière sont repliées sous le filet. Pendant le reste de la période végétative, on encourage les plants à pousser totalement à plat. Une fois que le filet et l'espace de culture sont pleins à 70 %, on passe alors en floraison.

Alors que le stretch de la floraison se produit, on tresse également les nouvelles branches et pousses sous le filet. Quand les fleurs se forment, il n'y a pas de tige à dominance apicale. À la place, on obtient un mini-champ de fleurs d'une taille homogène. Les feuilles et mini-têtes qui se forment sous l'épaisse canopée sont taillées pour que toute l'énergie de la plante se concentre sur les têtes sous la lumière. Ceci laisse également un espace généreux pour la circulation d'air si cruciale.

Utilisez un ou deux plants qui seraient normalement grands, comme une Haze, ou quatre plants qui seraient plus petits, comme une OG Double Bubble, au mètre carré.

LST—LOW STRESS TRAINING

LST—LOW STRESS TRAINING

Autre méthode pour maximiser la pénétration lumineuse pour un développement optimal des plants et de la taille des fleurs au mètre carré, il y a le palissage Low Stress Training. Au contraire des méthodes à stress élevé comme l'étêtage et la taille, le LST manipule tout le plant pour qu'il pousse plus efficacement.

Le LST encourage une pénétration lumineuse plus intense sur les branches latérales inférieures du plant en évitant l'ombre. Généralement, les branches au développement plus lent répondent en faisant pousser de plus en plus de sites de floraison. C'est pourquoi dans le même temps, quand la tige principale est pliée vers le bas, on peut cultiver un plant plus homogène.

Un équipement simple suffit au LST. De la ficelle de jardinage souple, ou un paquet d'attaches horticoles, les deux sont tout aussi efficaces. Il est utile de percer une série de trous dans le bord du pot, pour avoir un point d'attache.

En commençant quand les plants sont jeunes, pliez le sommet du plant à l'horizontale. Alors que les branches luttent pour la dominance apicale et à la recherche de lumière, pliez-les et attachez-les aussi vers le bas. Continuez jusqu'à remplir l'espace de culture selon vos désirs.

La période de croissance végétative est plus courte, car le plant n'a pas besoin de récupérer du stress de l'étêtage ou de la taille. Il faut cependant prendre en compte le volume plus important que prendra un plant palissé. Avec moins de plants au mètre carré qu'un SOG, mais plus qu'un ScrOG, le LST est un compromis entre patience et espace.

Un ou deux gros plants de type sativa, comme une Super Silver Haze, ou quatre à six plants de type indica, comme une Gorilla Glue, devraient remplir l'espace d'un m². Assurez-vous simplement qu'ils reçoivent tous bien la lumière et que l'air circule bien.

TAILLE

TAILLE Cannabis

La taille est un terme générique qui recouvre plusieurs manières de manipuler la croissance du cannabis. Il s'agit de l'étêtage, du fimming, du mainlining, du lollipopping, de la défoliation et du schwazzing.

  • l'étêtage

L'étêtage implique de pincer ou couper les pointes émergentes du plant, ce qui pousse les potentielles branches latérales à cet endroit à donner deux nouvelles tiges principales. Étêtez une fois pour avoir deux tiges. Étêtez deux fois pour avoir quatre tiges principales. Trois étêtages, huit tiges principales, etc. La plupart des cultivateurs en intérieur ne dépassent pas les trois étêtages, car le temps de récupération en végétation s'accumule vite. Huit branches principales donneront un plant buissonneux qui occupe un espace conséquent.

  • fimming

Le fimming est une découverte accidentelle qui a des effets bénéfiques sur l'efficacité de la croissance des plants de cannabis. Plutôt que de couper totalement la pointe émergente pour produire deux nouvelles tiges, environ 75 % de la croissance en forme d'oreille de lapin est taillée, ou arrachée en la pinçant. Ceci donne 4+ nouvelles pousses, pendant que les branches latérales ont le temps de récupérer, ce qui donne alors des têtes principales plus grosses sur les extrémités de ces branches.

  • mainlining

Le mainlining et le lollipopping sont deux techniques similaires qui ne favorisent que la croissance de grosses têtes aux extrémités des branches. Avec le mainlining, chez un plant qui a été étêté à de multiples reprises (voir plus haut), on élimine ensuite toute la nouvelle croissance superflue, en ne laissant que la tige de têtes principale et les têtes latérales immédiates. Ceci pousse le plant à consacrer toute son énergie dans les têtes restantes.

  • lollipopping

Le lollipopping est similaire au mainlining, mais il peut être utilisé dans tout style de culture. Toutes les branches principales, y compris la tige centrale chez les plants non-palissés, sont taillées pour retirer toutes les pousses, à l'exception de la tête principale et des fleurs latérales immédiates. Comme pour le mainlining, ceci force le plant à rediriger toute son énergie dans les grosses têtes.

  • défoliation

Le schwazzing ou la défoliation est une technique de taille contre-intuitive qui demande de la pratique, mais qui donne de bons résultats. En général une fois pendant la végétation, puis encore une fois au cours des trois premières semaines de floraison, jusqu'à 50 % des feuilles nourricières sont éliminées. En végétation, ceci favorise la pénétration lumineuse et la circulation d'air plus en profondeur dans l'espace de culture, en encourageant les branches exposées à pousser plus grosses. En floraison, ceci favorise le développement de plus de calices, pour réaliser le travail que les feuilles coupées auraient dû faire.

Au final, il a été prouvé que chacune de ces techniques augmentait les rendements. Si vous êtes un cultivateur de cannabis passionné, essayez-les toutes, notez les résultats et foncez dans la direction qui marche pour vous.

PLANIFICATION

Planification Cannabis

Pour remplir efficacement un espace de culture, un seul plant cultivé naturellement pourrait avoir besoin de 8 semaines de végétation avant le cycle de floraison. Passer plus tôt en floraison signifiera que l'espace ne sera pas rempli et que le rendement sera moindre que ce que le volume pourrait effectivement produire.

S'il y a deux plants, alors le délai de végétation est réduit de moitié pour obtenir la même efficacité dans l'utilisation de l'espace avec un rendement similaire. De même, 4 plants peuvent être végétés pendant moins longtemps, et 8 plants encore moins. Moins de végétation, c'est moins de consommation électrique, mais plus d'entretien.

Au final, plus il y a de plants cultivés, plus la durée globale de végétation est réduite et plus l'espace est vite rempli efficacement. Le passage en floraison se fait aussi plus tôt, le délai avant la récolte est donc aussi plus court, même si plus de plants demande de passer plus de temps à en prendre soin.

ARTICLE LIÉ
Les Différentes Étapes De Culture Du Cannabis Et Leur Importance

La transformation du plant de cannabis du début à la fin est un processus joyeux mais parfois ardu. Comme tout autre organisme vivant,...

DES TÊTES, DES TÊTES PARTOUT

Ce n'est pas aussi complexe qu'il n'y paraît. Il suffit de vous rappeler que ces choses productrices de têtes collantes sont des plantes. Elles peuvent être capricieuses et idiosyncratiques. Faites des expérimentations et trouvez ce qui marche pour vous. Votre espace de culture aura son propre micro-environnement spécifique, en comparaison de ce qui pourrait marcher à l'autre bout du monde. Les phases de la lune, l'occultation de Jupiter et la période de l'année atteignent toujours l'espace de culture en intérieur et opèrent leur magie. Une fois que tout sera bien réglé, vous gagnerez toujours au petit jeu de « mes têtes sont plus grosses que les tiennes ».

Vérification de l’âge 18+

Avez-vous 18 ans ou plus ? Le contenu de Zamnesia.fr ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays. Notre boutique en ligne est conforme aux lois néerlandaises.

En cliquant sur Entrée, vous confirmez que vous avez 18 ans ou plus.