Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

Guide de Culture

Phase Végétative De La Culture De Cannabis

Phase Végétative De La Culture De Cannabis

La phase végétative, couramment désignée par « croissance », commence au moment où les jeunes pousses s’élèvent à la surface du sol et prend fin au début de la phase de floraison. Pendant la phase végétative, les plants de cannabis passent du stade de petites jeunes pousses au stade de puissants arbres. Les feuilles nourricières se développent, absorbent la lumière pour la photosynthèse, ce qui apporte aux plants l’énergie nécessaire.

Les tiges s’épaississent, supportent la structure des plants et les protègent des environnements venteux. Différentes variétés afficheront différents schémas de croissance durant la phase végétative. Certains plants développent des tiges épaisses, d’autres sont plus fines. Certaines variétés, comme celles à autofloraison, seront assez courtes en taille, avec une hauteur comprise entre 30 et 100 cm.

Mais les variétés photopériodiques à dominante sativa peuvent cependant atteindre jusqu’à 400 cm. Selon la génétique de la variété, la quantité, la forme et la taille des feuilles différeront également. Par exemple, les variétés indica ont évolué dans des environnements difficiles dans la chaîne de montagnes Hindu Kush et dans des climats désertiques. En résultat, elles ont développé une structure de feuilles à « doigt large » comme mécanisme de défense pour conserver l’eau et protéger les têtes du soleil brûlant. En revanche, les variétés sativa développent des feuilles à « doigt étroit », ce qui les aide à respirer dans les environnements tropicaux et humides où elles ont évolué. Regardons donc les aspects fondamentaux pour une phase de croissance végétative forte et vigoureuse des plants de cannabis.

FONDAMENTAUX ET LOGISTIQUE

Fondamentaux Et Logistique

La phase de végétation devrait être considérée comme la fondation sur laquelle nos têtes bien-aimées peuvent s’épanouir. Quand les plants poussent hauts, forts, sains et résistants, ils apportent aux têtes une opportunité de maximiser leur potentiel et leur qualité. La croissance végétative peut être modifiée en accord avec l’environnement physique à des fins logistiques. Les tiges peuvent être pliées et palissées pour s’adapter aux limitations d’installations d’intérieur plus petites.

  • EN EXTÉRIEUR

Tout d’abord, regardons les aspects fondamentaux de la végétation des plants en extérieur. Il faut choisir les variétés appropriées au climat dans lequel les plants de cannabis vont pousser. En général, les variétés à dominante sativa s’épanouissent dans les climats tropicaux, alors que les variétés à dominante indica s’épanouisse dans les environnements secs et chauds. On peut utiliser la *classification du climat Köppen comme guide pour choisir la bonne variété de cannabis. En extérieur, il faut faire face à plusieurs insectes. Les variétés résistantes aux pénibles nuisibles sont idéales. Ces variétés qui développent beaucoup de trichomes sont un bon choix, car ils aident à contrôler la température du plant et les terpènes agissent comme répulsif à insectes. On peut aussi utiliser des insecticides biologiques en croissance si nécessaire.

Selon la taille du plant, du support peut être nécessaire. Certaines variétés sativa poussent à la taille d’un arbre normal pendant la phase végétative. Même s’il n’y a pas de limitations spatiales en extérieur, les branches pourraient casser sous leur propre poids si les plans sont trop grands. Attacher les branches peut être une bonne idée. On peut aussi utiliser des techniques d’étêtage, qui créent des plants plus buissonneux et stables.

  • EN INTÉRIEUR

Dans la plupart des cultures en intérieur, l’espace pour la végétation des plants est limité. Les cultivateurs préfèrent souvent les variétés indica et à autofloraison, car elles sont relativement petites. Les plants de cannabis possédant des traits classiques sativa sont difficiles à cultiver, car ils envahissent l’espace de culture comme les plantes dans Jumanji. Les plants sativa peuvent s’étirer à jusqu’à 3x leur hauteur une fois passés en floraison. Pour contrôler la hauteur pendant la phase de végétation en intérieur, les cultivateurs utilisent les techniques SOG et ScrOG pour pousser les plants à pousser dans des directions spécifiques. Ces techniques sont assez avancées, les cultivateurs débutants devraient d’abord avoir quelques récoltes à leur actif avant d’essayer ces méthodes.

DURÉE DE L’ÉTAPE ET CYCLE LUMINEUX

Durée De L’étape Et Cycle Lumineux

  • VÉGÉTATION EN EXTÉRIEUR

En extérieur, il faut débuter la phase végétative pendant la période parfaite. Si vous prévoyez de faire végéter les plants pendant 5 mois, ils devraient être plantés 5 mois avant le début de l’automne, car c’est le moment où les plants de cannabis photopériodiques commencent à fleurir.

Par exemple, si l’automne débute en août et que vous voulez faire végéter les plants pendant 5 mois, ils devraient être semés en mars. La durée de la phase végétative dépend fortement de la variété et des préférences. Généralement, quand les cultivateurs veulent avoir des plants massifs, ils laisseront leurs plants en végétation pendant longtemps. S’ils veulent de petits plants, ils seront plantés plus près du début de l’automne. Les variétés à autofloraison, qui dérivent des génétiques de Cannabis ruderalis, ont une période végétative très courte, en raison de leur développement dans des climats froids. C’est pourquoi elles devraient être plantées pendant les 2 mois les plus ensoleillés, car ceci permettra à ces petits plants au développement rapide de s’épanouir.

  • VÉGÉTATION EN INTÉRIEUR

Les plants en intérieur ne dépendent pas des changements extérieurs saisonniers pour commencer à fleurir. On peut donc démarrer la phase végétative quand on veut et la faire durer pendant un long moment. Tout comme en extérieur, pour produire des plants massifs, il faut les garder en phase végétative pendant plus longtemps. Durant la végétation, le cannabis cultivé en intérieur reçoit généralement 18 heures de soleil et 6 heures d’obscurité complète.

Le fait que le cycle lumineux 18-6 donne les meilleurs résultats pendant la végétation fait consensus parmi les cultivateurs de cannabis. Les 18 heures de lumière indiquent aux plants que c’est le printemps et l’été, ce qui les pousse à grandir en taille. En intérieur, les cultivateurs peuvent maintenir les plants en phase végétative pendant longtemps en conservant le cycle lumineux 18-6.

On ne laisse pas les plants mères (des plants de cannabis sur lesquels on prélève les clones) passer en phase de floraison. Ils sont donc maintenus indéfiniment en phase végétative. En intérieur, les variétés à autofloraison sont souvent exposées à des heures de lumière prolongées, entre 20 et 24 heures par jour. C’est dû au fait que les variétés à autofloraison ne sont pas dépendantes de la photopériode. Il n’est pas possible de manipuler la durée de leur phase végétative parce que leur « horloge végétative » génétique est fixée dès qu’ils émergent à la surface du sol.

  • DANS LA SERRE

Les plantations de cannabis en serre utilisent la lumière du soleil comme source d’énergie pour les plants, ce qui signifie qu’elles tombent dans la catégorie « en extérieur ». Cependant, la serre apporte au cultivateur plus de contrôle sur la durée d’éclairage : des lampes supplémentaires peuvent être placées pour maintenir plus longtemps en végétation les plants, alors que des couvertures spéciales peuvent être utilisées pour bloquer le soleil afin de raccourcir la période.

ARROSAGE DURANT LA VÉGÉTATION

Arrosage Durant La Végétation

Au début de la phase végétative, il n’est pas nécessaire d’arroser souvent les plants, car de petits plants ne peuvent absorber que de très petites quantités. Il n’est pas possible de dire en détail à quelle fréquence les plants devraient être arrosés, car l’absorption de l’eau varie fortement d’un milieu de culture à l’autre. Il faut éviter que les plants soient sur-arrosés ou sous-arrosés, en penchant plutôt du côté moins d’eau. Les plants sur-arrosés sont presque une cause perdue, alors que les plants sous-arrosés peuvent être sauvés simplement en les arrosant. Dans ce cas, le mieux est vraiment l’ennemi du bien. La température de l’eau devrait être d’environ 20 °C.

NUTRIMENTS DURANT LA VÉGÉTATION

Azote ! L’ingrédient principal dont ont besoin les plants de cannabis en végétation est l’azote. Le ratio N-P-K (azote-phosphore-potassium) devrait être d’environ 2-1-1, cependant, chaque cultivateur a ses préférences et recettes différentes. En général, quand les feuilles ont une saine couleur verte et ne tombent pas, les niveaux sont alors corrects.

MEILLEURES CONDITIONS DE CULTURE POUR LA VÉGÉTATION

• Lumière : les meilleures lampes pour la phase de floraison en intérieur sont les lampes LED et HPS. Des lampes CFL peuvent être utilisées dans les cultures plus petites.

• Température : les plants en extérieur peuvent gérer des températures plus chaudes, jusqu’à 38 °C, quand les racines plongent en profondeur dans le sol frais. La température parfaite pour les plants en intérieur se situe entre 21 et 29 °C. Pendant la nuit, les températures devraient être légèrement plus fraiches, à 17-21 °C.

• Humidité : pendant la phase végétative, les plants de cannabis peuvent supporter des niveaux d’humidité plus élevés. Environ 60 % d’HR est recommandé.

• pH : les niveaux de pH devraient être d’environ 6-6,5 pour le cannabis cultivé en terre. Pour l’hydro, 5,5-5,8 est un niveau optimal.

• Ventilation : la circulation d’air est nécessaire durant la végétation. Les cultivateurs en intérieur et en extérieur doivent donner aux plants une légère brise pour qu’ils inspirent du CO₂ et expirent de l’ O₂.

Meilleures Conditions De Culture Pour La Végétation

SEXE DES PLANTS

On peut déterminer le sexe des plants de cannabis pendant les dernières étapes de la phase végétative. Si on repère des bourses à pollen, il s’agit de plants mâles, qu’il faut éliminer si on veut obtenir des têtes de haute qualité. Quand les femelles sont pollinisées par des mâles, les plants concentrent leur énergie sur la création de graines plutôt que de THC.

Quand les mâles sont éliminés et qu’il ne reste que les femelles, il faut toujours inspecter les plants pour repérer toute bourse à pollen en forme de banane, qui peut se développer sur les plants femelles à cause de conditions stressantes. Détectées à temps, ces bourses à pollen doivent être éliminées avec une précision chirurgicale sans laisser s’échapper le pollen, car ceci pourrait gâcher toute la récolte.