Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

Comment Arroser Vos Plants De Cannabis

L'eau se doit d'être comprise parmi les 5 facteurs clés environnementaux que les cultivateurs de cannabis se doivent de contrôler. Les cinq grands canna-facteurs sont: l'air, la lumière, les nutriments, l'espace et l'eau. Le cannabis ne peut simplement pas bien pousser sans eux. Les 5 sont tous aussi importants.

Cependant, arroser est souvent l'élément qui cause le plus de plus problème aux débutants et portera aujourd'hui toute notre attention. Arroser des plants de cannabis peut-être un système D fait de bouteilles en plastique ou un système hydroponique complexe automatisé . Quel que ce soit la façon donc votre installation est configurée, et spécifiquement si vous faites poussez à l'extérieur, l'eau se doit d'être mesurée et contrôlée.

Tout comme bien d'autres plantes, le cannabis à son propre point préféré de Ph en eau selon l'endroit où il est cultivé. De la même façon, différentes espèces auront des besoins en nutriments différents et l'EC (éléctro-conductivité) devra également être faite lorsque l'on ajoutera de l'engrais à l'eau.

Arroser ses plants de cannabis peut-être exigeant. Le cultivateur se doit de surveiller et d'ajuster le Ph de l'eau. Lorsque celui-ci applique les engrais, la dose se doit d'être au ppm (parties Par million) le plus optimal et précis possible.

De plus, l'eau et les nutriments doivent être administrés à la bonne quantité et au bon moment afin de perdurer le cycle de vie du plant de cannabis. Trouvez-vous une routine ou si cela vous semble possible, inscrivez vos moments d'arrosage afin de pouvoir réaliser un emploi du temps.

QUAND FAUT-IL ARROSER LES PLANTES ?

Pour ceux qui font pousser dans la terre à l'aide de pots ou de boîte de 7-20l, le meilleur conseil est de soulever les boîtes. Les plantes sèches seront relativement facile à récupérer. Les boîtes mouillées seront plus lourdes. Juger selon le poids est la meilleure façon pour le cultivateur en terre de deviner le cycle du sec-mouillé.

Pour les cultivateurs qui poussent en culture hydroponique ou en coco, utiliser un système d'arrosage automatique connecté à un réservoir n'est pas chose facile. Soulever les plantes risque de ne pas s'avérer pratique ou utile. Si vous gérez une culture de cette ampleur, il y a des chances que vous en ayez vues d'autres.

Dans ce cas, il est préférable de surveiller le comportement des plantes après arrosage. Soyez attentif à des signaux d'avertissements et grâce à un peu d'entrainement et quelques erreurs, la plupart des cultivateurs finissent par comprendre le cycle sec-mouillé. L'autre élément intimement lié auquel il faut faire attention est le mélange air/eau. Souvenez- vous de vérifier les pompes et de les alimenter régulièrement. Le réservoir doit contenir de l'eau oxygénée et nettoyée d'agent pathogène.

Les fermiers ganjaman qui plantent leurs graines dans la terre se doivent d'évaluer la qualité de celle-ci avant d'y implanter quoi que ce soit. La connaissance de la valeur du Ph et des propriétés absorbantes ou non de la terre sont inestimables.

Des modifications peuvent être faites afin d'améliorer la terre si besoin. La pluie est à éviter, le cannabis peut se nourrir via les feuilles, mais le cultivateur se doit de contrôler le planning. Investissez dans une serre ou construisez des protections pour plantes vous-même.

À l’extérieur, le cultivateur va devoir examiner minutieusement le comportement post arrosage de la plante. De la même façon que si l'on pousse dans de très grosses boîtes de plus de 30l qui peuvent être lourdes, on applique les mêmes conseils.

Parfois, de hautes températures ne peuvent être évitées à l'intérieur comme à l’extérieur durant les mois d'été. Trop de chaleur va bien entendu donner soif à vos plants qui nécessiteront encore plus d'arrosage. Le cultivateur se doit d'être flexible et d'observer les signes des plantes lorsqu'elles ont besoin d'eau.

À QUELLE FRÉQUENCE LES JEUNES POUSSES DOIVENT-ELLES ÊTRE ARROSÉES ?

Les nouvelles plantes passent la plupart du temps 1 à 3 semaines à l'état de jeune pousse. À ce jeune stage, les plants de cannabis nécessitent un environnement à forte humidité. Accueillir les jeunes plants dans un propagateur pour maintenir une humidité relative (RH) de 70% est recommandé.

L'eau doit être appliquée avec parcimonie à ce stade. Humidifiez l’environnement de culture et attendez 2-3 jours que cela sèche. Ne faites pas germez les graines tout de suite dans une boîte finale à moins d'être un cultivateur expérimenté.

En temps normal, les cultivateurs débutent les jeunes pousses dans des petits cubes d'enracinement ou des boulettes de coco afin que le volume d'eau requis reste des moindre pour conserver l'environnement de culture humide. L'objectif est d'obtenir un espace de culture où l'humidité est propice au développement des plants afin d'éviter une trop forte humidité qui pourrait causer le pourrissement des racines. Un cycle sec-mouillé efficace est ce que l'on recherche.

La plupart du temps, de l'eau pure suffit étant donné que la quasi-intégralité des petits cubes à cultiver contiennent un minimum d'engrais imbibé en eux. Cependant, les cultivateurs en hydro utilise plus généralement un environnement sans nutriments tel que de la laine de roche. Dans ce cas, des doses infimes de nutriments seront requises dès le début. La règle d'or, c'est 10-20 % de la dose et on augmente progressivement.

Un spray bas de gamme est un outil pratique pour humidifier les jeunes pousses. Interprétez les signes que vous donnent les racines des plants de cannabis. Tandis que les cubes de culture deviennent épineux avec des racines blanches, il est temps de les replanter ailleurs.

À QUELLE FRÉQUENCE LES PLANTES VÉGÉTATIVES DOIVENT-ELLES ÊTRE ARROSÉES ?

Alors que les plants de cannabis entrent dans la phase de la croissance végétative, celles-ci vont avoir besoin de plus d'eau. C'est aussi simple que lorsque les plantes commencent à grandir avec vigueur et qu'elles produisent plus de feuilles et de branches, elles ont nécessairement besoin de plus d'eau.

À ce stade, les cultivateurs commencent à connaître les habitudes de leurs plantes et peuvent ainsi planifier un emploi du temps parfait pour l'arrosage. La plupart des cultivateurs gardent leurs plantes à l'état de croissance végétative durant plus ou moins 30 jours. À moins d'utiliser des techniques pour un rendement maximum.

Maintenant, les plantes seront soit dans leurs boîtes finales ou tout du moins quelque chose de plus subsistant que les pots initiaux. Le cultivateur peut commencer à jauger les intervalles d'arrosage en comparant le poids de la terre mouillée et sèche. Les cultivateurs en hydro eux se devront de graduellement augmenter leur attention vis-à-vis des réponses de la plante.

Les cultivateurs en terre vont probablement arroser 1 à 3 fois par semaine selon la taille de la boîte de culture. La plupart du temps, un simple "repas" de nutriments léger suffira étant donné que la plupart des terres de haute qualité possèdent suffisamment d'engrais en elles pour la phase végétative.

Tandis que les cultivateurs en hydro se devront d'arroser tous les deux jours et d'initier les doses pleines à forte puissance à base de nutriments vers la semaine 4 lorsque la croissance de la plante s’accélère.

COMMENT ARROSER LES PLANTES DURANT LA FLORAISON ?

Les plants de cannabis en floraison sont mûrs et soit le cultivateur est passé à 12 heures de lumières, soit l'automne est arrivé. Les plantes seront dans leurs dernières boîtes de culture à ce stade et les nutriments de floraison devront être incorporés à l'eau. Il sera peut-être nécessaire d'arroser 3 à 4 fois par semaine voir même dans la terre à ce stade.

Indépendamment de l'espèce, tandis que certains préfèrent des fortes doses de nutriments pendant la floraison alors que d'autres préfèrent des doses légères, l'arrosage va devenir plus difficile pour les cultivateurs en terre. Si le cultivateur n'a utilisé jusque-là que de l'eau pure et peut-être quelque stimulants pour les racines, les nutriments nécessaires à la floraison nécessiteront d'être incorporés dès maintenant.

Les cultivateurs en hydro auront une transition un peu plus tranquille au début de la floraison tandis qu'ils switcheront à l'engrais de floraison et peuvent mieux évaluer à partir d'une dose forte selon la variété. Certaines variétés en système hydroponique, auront peut-être besoin d'être arrosées tous les jours durant la floraison.

Vers la fin de la floraison, la plupart des cultivateurs réservent la dernière semaine si ce n'est deux afin de rincer à l'eau pure et/ou une solution de rinçage léger. Habituellement, le volume d'eau généralement fourni aux plantes se retrouve doublé afin de pouvoir rincer correctement la plante. Tandis que d'autres préfèrent rincer au fur et à mesure sur une période de 2 semaines avec la même quantité d'eau qu'au départ.

Le rinçage est une étape finale importante afin de nettoyer les nutriments qui se sont amassés durant la floraison qui pourrait nuire au goût des têtes. Cela peut-être également utilisé afin de remédier à la sur-fertilisation à n'importe quelle étape. La clé, c'est de ne jamais laisser les plantes tremper dans des flaques d'eau si vous faites un grand rinçage de printemps. Faites bien attention à drainer suffisamment les restes d'eau.

COMMENT ARROSER LES CLONES DE CANNABIS ?

Les clones de cannabis ou les boutures doivent être traités de la même façon que les jeunes pousses et cela se vérifie lors de l'arrosage. Maintenir un environnement à forte humidité devrait être une plus grande priorité que d'arroser.

Humidifiez l'environnement de culture et brumisez les clones 1 à 2 tous les jours comme les jeunes pousses à l'aide d'une bouteille en spray et vous verrez qu'en 2 semaines des racines devraient apparaître. Un ou deux arrosages devrait suffire pour les boutures dans un propagateur d'humidité pendant quelques semaines.

Les grosses boîtes sont une mauvaise idée pour les boutures. Contentez-vous des petits environnements de cultures comme au début.

COMMENT RECONNAÎTRE UN MANQUE D'ARROSAGE ?

LES SYMPTÔMES

Les feuilles des plantes vont être fanées et décolorées vers le jaune/marron plutôt qu'un vert riche, selon la durée de la période de sécheresse. Il est possible que des feuilles tombent.

LES CAUSES

1. Les plantes sont déshydratées et ont probablement besoin de nutriments. Le cannabis à beau être une plante robuste, mais tout ce qui existe à besoin d'eau pour survivre.

2. Souvent, le manque d'eau peut être confondu avec un parasite.

LES SOLUTIONS

1. Le cultivateur à peut-être mal calculé ou le système de nourrissage est mal réglé.Dans les deux cas, le cultivateur est le responsable et se doit de mieux mesurer ou fournir la quantité d'eau nécessaire et requises par les plantes. Les cultivateurs de cannabis ne peuvent pas se permettre d'être passif. Si vous remarquez quelque chose, agissez !

2. Un examen approfondi à l'aide d'une loupe grossissante peut permettre d'écarter tout soupçons et toutes menaces.

COMMENT RECONNAÎTRE UN SURDOSAGE D'EAU

LES SYMPTÔMES D'UN SURDOSAGE EN EAU

Les plantes auront l'air d'être "tombantes" et les barquettes déborderont d'eau. L'environnement est saturé et la terre ou la coco seront visiblement noircies. Au toucher, insérez un doigt dans l'environnement et vous remarquerez que celui-ci est moite et particulièrement dans les 5cm du haut.

LES SOUCIS LORSQUE L'ON ARROSE TROP

C'est un symptôme de surdosage d'eau. Le cultivateur ne tient pas compte des signaux envoyés par les plantes. Le cycle sec-mouillé est déséquilibré et si cela perdure, les plantes vont finir par mourir. De plus, un environnement détrempé est une porte ouverte à tout genre de micro-organismes et de racines pourries non souhaités.

COMMENT RÉGLER UN SURDOSAGE EN EAU ?

La prévention. Les réponses possibles ne reviennent qu'à un seul et même mot, mais c'est la seule et unique réponse possible. Les mesures et l’administration délicate de l'eau sont des disciplines requises à chaque cultivateur de cannabis.

Afin d'éviter un manque ou un surdosage en eau, essayez d'arroser 10 ou 20 % du volume de votre récipient. Par exemple, un plant mature qui grandit dans une boîte de 10L nécessite 1 à 2L d'eau à chaque arrosage.

Produits