Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

Le potassium et la culture du cannabis.

PotassiumLe potassium, nécessaire à toutes les activités en rapport avec le transport d'eau, est présent dans toute la plante, notamment aux ouvertures et fermetures des stomates (les trous pour l'air dans les feuilles). Le potassium détermine aussi la robustesse et la qualité de la plante, tout en contrôlant une quantité de processus de métabolisme des glucides.

Historique.

Les romains et les étrusques enrichissaient déjà leurs sols en brûlant la végétation locale. Cette forme de fertilisation a été pratiquée dans le monde entier pendant de nombreux siècles, provoquant une érosion massive du sol. Aux Pays-bas, des cendres de bois mélangées avec du fumier de bétail sont utilisés depuis les années 1930 et restent en vogue de nos jours.

Le potassium est un métal doux, de couleur blanche argentée qui réagit violemment à l'air et à l'eau. Il y a 300 millions d'années, des minéraux comme le potassium, le sodium et le magnésium ont été érodés depuis la terre et se sont dissous dans la mer. L'eau de mer, dans de larges bassins, s'est évaporée et
les sels se sont cristallisés. C'est ainsi que se sont formés les dépôts de sels comme ceux d’Alsace.

Au début du siècle, le sel miné depuis les dépôts ne servait que comme sel de cuisine. Les sels de potassium en excès étaient jetés dans le Rhin. Grâce à l’introduction de fertilisants inorganiques, de nombreux sels minéraux sont tirés des mines : en plus des sels de sodium et de potassium, on trouve du magnésium, du soufre (sous la forme de sels d'Epsom), du phosphore et du bore.

Carence en potassium

Avec une carence en potassium, la plante souffre d'une transpiration (l'évaporation par les feuilles) feuille brûlantréduite. À cause ce cela, la température dans les feuilles est trop élevée et la cellule brûle. Ce phénomène se produit surtout aux bords de la feuille, là où l'évaporation est normalement la plus forte (maladie des bords).

Attention: des bords de feuilles morts peuvent aussi être le symptôme d'autres troubles de brûlure, comme une température de l'air trop élevé, ou une brûlure au sel !

Il est impossible de diagnostiquer une carence en potassium en se basant uniquement sur les symptômes visuels. En général, on parle de carence quand le niveau d'un élément est inférieur de 10% au niveau nécessaire dans les tissus de la plante. Les symptômes sont visibles grâce à un changement de couleur et le fait que la plante meurt (nécrose).

Une carence suit une progression chronologique :

  • Au début, on peut observer une plante en apparence en bonne santé, avec des feuilles vert foncé (!) à moitié brillantes qui perdent leur éclat par la suite.
  • Les plantes sont plus branchues, les tronc plus délicats.
  • La pointe des jeunes feuilles montre des bords gris, elles deviennent brun-rouille et se nécrosent, en finissant par s'enrouler sur elles-mêmes.
  • Les feuilles jaunissent en partant des bords vers le centre et des taches nécrosées (brun-rouille) apparaissent sur les feuilles.
  • Les feuilles ne se développent pas selon un axe droit, ou ont une pointe enroulée. Ceci est suivi d'une nécrose de la feuille entière, qui finit par se recroqueviller et tomber.
  • Avec un carence, vous obtenez un plant sans éclat, d'apparence malade, qui ne vous délivre qu'une très maigre récolte.

Origines d'une carence en potassium

  • Trop peu de fertilisant, ou le mauvais fertilisant.
  • Culture sur un sol capteur de potassium.
  • Excès de "sel de cuisine" (sodium) dans l'environnement des racines.
  • Rendez-vous dans votre jardinerie pour avoir des conseils professionnels. Les jardineries sont spécialisées dans ce genre de culture et auront le produit qu'il vous faut pour régler votre problème.

Un fertilisant bien constitué contient suffisamment de potassium.

Que faire

  • Si l'EC du substrat ou du sol est trop élevé, vous devriez rincer abondamment avec de l'eau pure.
  • Vous pouvez ajouter vous-même du potassium, la façon la plus facile étant sous forme inorganique, en dissolvant de 5 à 10 grammes de nitrate de potassium dans dix litres d'eau. Si vous avez un sol acide, vous pouvez y ajouter un peu de bicarbonate de soude ou de potasse caustique (5ml dans 10 litres d'eau).
  • Vous pouvez aussi ajouter du potassium depuis une source organique grâce à une solution aqueuse de cendres de bois ou de fumier (attention à ne pas "brûler" la plante avec une solution trop forte). Les extraits de substances comme le fumier contiennent beaucoup de potassium.

Un application exagérée de potassium peut entraîner un dommage par les sels, une carence en calcium et en magnésium, et une acidification de l'environnement des racines.

Retour à la Guide de culture du Cannabis

Retour à Minéraux et Nutriments

Retour à Résolution des Problémes

Top 10 Autoflowering