Product successfully added to your shopping cart.
Check out

Le phosphore et la culture de cannabis

PhosphoreLe phosphore joue un rôle important dans tous les organismes vivants et c'est un composant essentiel de la nutrition des animaux et des plantes. Il tient une position clé dans le métabolisme des cellules et dans le transfert total d'énergie de la plante. C'est aussi une brique de base des parois cellulaires, de l'ADN et de tous types de protéines et d'enzymes.

Le phosphate est indispensable aux jeunes plantes : environ 3/4 de l'absorption totale de phosphate par la plante a lieu avant qu'elle n'ait vécu le quart de son cycle de vie ! Les plus grandes concentrations de phosphates sont aussi présentes dans les parties de la plante en développement comme les racines, les pousses de croissance et le tissu vasculaire.

Introduction

Le phosphore est un élément chimique faisant partie des non-métaux qui ne se trouve pas sous forme pure à l'état naturel en raison de sa haute réactivité. Il a été découvert en 1669 par un alchimiste par évaporation de l'urine (lors d'une tentative de production d'or).

Le phosphore dans le plant de cannabis

Les composés de phosphate utilisables directement par la plante sont rarement trouvés dans la nature. Autrefois, les gens utilisaient des os broyés (farine d'os) comme engrais puis la découverte de l'acide sulfurique a rendu le phosphate bien plus disponible. Dans la seconde moitié du 19ème siècle, le guano, un engrais naturel riche en phosphate fabriqué à partir de fientes d'oiseaux de mer, était transporté à grande échelle pour un usage agricole.

De nos jours, les substances phosphatées sont extraites de phosphates naturels, principalement des minerais riches en phosphates tels que ceux du Maroc, de l'Algérie, de l'Amérique du Sud et du Nord. Afin de rendre ces phosphates naturels convenables pour un usage agricole et horticole, ils sont d'abord acidifiés et purifiés. Dans l'agriculture alternative, ils sont broyés finement ou chauffés et sont disponibles en magasin sous la forme de granules expansés.

Carence en phosphate

Carence en phosphateCertains symptômes de la carence en phosphate, décrits dans la littérature spécialisée, ne doivent pas être confondus avec les symptômes d'une carence en azote. Un carence en phosphate chez un plant de cannabis est caractérisée non pas par une coloration violette très visible des tiges et des veines des feuilles, mais par une plante de taille petite avec des feuilles violettes-noires, nécrotiques, qui s'enroulent comme froissées.

Progression dans l'ordre chronologique :

  • Au début, la plante prend une coloration vert foncé, différente de celle observée lors d'un déficit en potassium.
  • La croissance en hauteur et le développement des pousses latérales sont retardées.
  • Après 2 à 3 semaines, des taches violet foncé/noires apparaissent sur les feuilles moyen-jeunes et vieilles, causant la déformation de ces feuilles.
  • La nécrose violet/noire s'étend aux tiges de la feuille. La feuille s'enroule, se tord et meurt.

Origines d'une carence en phosphate

  • Un pH trop élevé (pH>7) ce qui signifie que la plante a une capacité d'absorption du phosphate réduite, et que dans le sol se forment des composés insolubles de phosphate.
  • Un sol riche en fer ou, en zinc, ou trop acide.
  • Un sol fixateur du phosphate.

Que faire ?

Le phosphate inorganique, sous forme ionique, est très facilement absorbé. D'après les connaissances actuelles, la plante ne peut pas absorber de phosphate organiques. Cependant, du phosphate inorganique peut être libéré par la décomposition des particules organiques du sol. Grâce à l'effet résiduel, plus le sol est vieux et plus il a tendance à être riche en phosphate.

Enrichir le sol avec des engrais phosphatés après la découverte d'une carence n'a souvent que très peu d'effet : à cause des précipitations ou de l'absorption, le phosphate pénètre à peine le sol et les désordres de croissance pendant la jeunesse de la plante sont difficiles à récupérer. Pour cette raison, les engrais à base de phosphates doivent être bien travaillés afin de pénétrer le sol.

  • La prévention est le meilleur remède, utilisez un bon sol et/ou un bon engrais, n'hésitez pas à vous rendre dans une boutique spécialisée pour avoir un avis professionnel.
  • Avec un pH élevé, la meilleure solution pour acidifier le sol est une solution diluée d'acide phosphorique ( valeurs de pH sûres : pour l'hydro 5,2 à 6,2 ; pour un sol argileux : 6 à 7 ; pour le compost : 5,5 à 6,5).

pH

  • Des engrais alternatives contenant du phosphate existent, comme le guano, la farine d'os, la farine de sang, les phosphates naturels, les scories et le fumier liquide. Le point négatif est qu'ils contiennent des niveaux variables de phosphate, en plus relativement inassimilable par la plante. Le broyage, le raffinement et l'acidification avant utilisation améliore grandement la solubilité des phosphates naturels. La meilleure solution est de choisir des produits sur l'emballage desquels figure un pourcentage garanti.

Un excès de phosphate dans l'environnement peut déclencher toute une batterie d'effets secondaires, comme une carence en zinc, cuivre ou magnésium.

Retour à la Guide de culture du Cannabis

Retour à Minéraux et Nutriments

Retour à Résolution des Problémes

PowderFeeding