Product successfully added to your shopping cart.
Check out

Électricité et culture de cannabis

Electricite culture cannabis

Regardez tout d'abord dans le compteur de combien d'ampères vous disposez, en général 25, et de combien vous en avez besoin. Beaucoup de gens se trompent dès ce moment. Ils ne calculent pas combien d'ampères il leur faut, même si ils savent combien arrivent par le fusible principal.

  • Les ballasts de la lampe utilisent 75 Watts, ajoutez-les aux 400 Watts.
  • Un ventilateur de 200 Watts utilise 1 ampère, mais vous devez prévoir 3 ampères pour son usage.
  • Un extracteur utilise 1 ampère pour un volume de 1000 mètres cubes, un extracteur gros calibre utilise environ 800 Watts.
  • Une pompe à submersion utilise 400 watts.
  • Gardez à l'esprit votre consommation domestique. SI vous ne l'avez pas calculée, regardez cotre compteur pour voir si vous pouvez le faire.

Ne trafiquez pas ou manipulez pas votre compteur. Si vous avez besoin d'y faire un changement, faites appel à un professionnel certifié. Ne tirez jamais d'électricité directement du compteur, la compagnie d'électricité pourrait couper l'alimentation en cas de problème et vous pourriez couper l'électricité dans tout le secteur avec un peu de malchance.

Payez vos factures d'électricité, ne tirez pas d'électricité de manière illégale car ceci peut amener une amende assez lourde. C'est en plus complètement inutile car les coûts en énergie sont largement couverts par les bénéfices de la récolte.

Regardez si le compteur comporte un disjoncteur. Dans certains nouveaux bâtiments, il n'y en a pas. Si vous n'en avez pas, faites-en installer un. Un disjoncteur mesure la différence entre le courant qui vient et le courant qui part. Si le courant entrant est supérieur au courant sortant alors le disjoncteur coupe le circuit avant qu'il prenne feu.

Prévenez tout risque en installant une boîte à fusible. Ceci vous permet de vous assurer que le courant est divisé en différents groupes dans votre compteur. Les boîtes à fusibles sont sûres et bâties suivant les besoins des consommateurs. Il est recommandé d'en utiliser dès la première lampe. Malheureusement, 70% des gens ne pensent à installer des fusibles qu'une fois les problèmes survenus. Dès l'achat de votre boîte à fusibles, vous ne devez pas la brancher dans une prise mais directement sur le compteur. Connectez la prise de terre, sinon le disjoncteur ne fonctionnera pas.

Un problème très courant avec les lampes est qu'elles chauffent beaucoup. Vous pouvez vraiment y faire cuire un œuf dessus. La chaleur n'est pas la fonction primaire de la lampe, vous utilisez beaucoup de courant pour rien et vous perdez de la lumière. Il existe des lampes ET qui coûtent plus cher mais produisent moins de chaleur. C'est précisément la production de chaleur qui pose problème. Vérifiez toujours la certification de la lampe, si elle n'est pas certifiée, demandez à un employé de votre magasin de culture local d'y jeter un œil.

Utilisez des câbles résistants à la chaleur, pas les câbles communs bon marché blancs ou orange car ils commenceront à se dégrader après 2 ou 3 récoltes. Comme l'intérieur est constamment chauffé, des fissures peuvent se former et si les lampes bougent elles peuvent amener par contact les capots à être électrifiés.

Le minuteur

Le minuteur n'est pas fait pour être connecté directement à la lampe. Le minuteur peut être endommagé par la chaleur car les points de contact en cuivre fondent. Vous devez mettre un relais (un interrupteur électromécanique) entre le minuteur et la lampe. Ce relais à des plaques épaisses en cuivre qui ne fondent pas. La seule fonction du minuteur est de donner directement du courant au relais. L'interrupteur est allumé, un électroaimant se met en marche, le courant atteint les plaques de cuivre et rien de mauvais ne peut se passer.

Certaines personnes utilisent un minuteur pour désynchroniser les lampes et le chauffage, mais les minuteurs ne sont pas toujours fiables ou bien installés. Ceci peut amener une situation où le chauffage est en marche alors que les lampes fonctionnent, avec pour résultat les plombs qui sautent.

Le câblage électrique

Nous avons déjà parlé du câblage dans la section sur les lampes. Mais saviez-vous que vous pouvez aussi vous tromper même en remplaçant une prise ? Si vous attachez les fils de cuivre trio près les un des autres dans la prise alors la moitié des fils va se casser. Le courant fourni ne peut alors circuler en entier et la prise va chauffer et même fondre. Vous pouvez éviter ceci en installant des souliers de câbles ou sucres, au prix de quelques centimes. Vérifiez que vous fixez le câble le plus extérieur dans le bon emplacement, sinon vous pourriez débrancher la prise par erreur.

Attachez toujours les câbles en hauteur, bien fixés et rangés, ne les laissez jamais traîner sur le sol ! N'utilisez pas de nombreuses rallonges, il vaut mieux se servir de fils. Un câble électrique en PVC peut se dégrader en cas d'alternance de chaud et de froid. Utilisez plutôt un câble silicone, résistant à la chaleur et au poids (un camion roulant dessus ne lui ferait pas de mal). Remplacez les prises sur la lampe tous les deux ans, en refaisant tous les branchements avec du matériel neuf. Et, encore une fois, travaillez toujours avec des équipements reliés à la prise de terre.

Les ventilateurs pivotants bon marché peuvent rendre l'âme après seulement 2 ou 3 récoltes. Il sont graissés à l'huile et l'huile s'échappe avec la chaleur. Si vous les allumez entre deux récoltes, il y a de fortes chances qu'ils restent coincés. Encore une fois, ici évitez le matériel bon marché. Il existe de bons ventilateurs qui coûtent 100 € au lieu de 30, mais ils sont garantis à vie.

 

Retour à cultiver à l'intérieur

Retour à guide de culture du cannabis

Meilleures graines