Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

Effets Du CO₂ Sur Les Plants De Cannabis

Saviez-vous que le moyen peut-être le moins exigeant d’augmenter fortement les récoltes de cannabis était avec du gaz ? Le cannabis, comme d’autres plantes, produit de l’oxygène durant la photosynthèse. Il a besoin de CO₂ pour alimenter ce processus. Ajouter des ppm de CO₂ supplémentaires dans l’espace de culture est une méthode éprouvée pour améliorer la production de têtes. À la fin de ce GUIDE DE CULTURE, vous saurez comment cultiver une récolte de weed bien plus grosse en ajoutant du CO₂.

C’EST QUOI LE CO₂ ?

CO2 et cannabis

Le CO₂ s’est vu attribué une mauvaise réputation dans les années récentes. Depuis que le gaz CO₂ a été identifié comme l’ennemi planétaire numéro un dans les années 1990. Il n’est désormais plus considéré que comme un gaz à effet de serre empoisonné, et rien d’autre. Oui, bien sûr, le Changement Climatique est réel, et la pollution en est la cause probable.

Cependant, c’est aussi un fait que la terre était autrefois un endroit très différent avant l’arrivée de l’homme. Les plantes sont sur terre depuis beaucoup, beaucoup plus de temps que nous. Elles se sont épanouies quand l’atmosphère était riche en CO₂, il y a des millions d’années. En comparaison, de nos jours, les plantes sont privées de CO₂.

EFFETS POSITIFS DU CO₂ SUR LES PLANTS DE CANNABIS

De même que l’homme a besoin d’oxygène, les plants de cannabis ont besoin de CO₂. Alors que nous expirons du CO₂, elles expirent de l’oxygène et n’en consomment que lorsqu’elles ne font pas de photosynthèse. La solution évidente à nos défis climatiques est dans les plantes. Les plants de cannabis ont une merveilleuse utilisation pour le CO₂. Développer de grosses tiges pleines de têtes gonflées. Pour la weed, le CO₂ est une ressource. Donnez-lui beaucoup de CO₂ et la beuh vous récompensera à la récolte.

grosses tiges

Augmenter le CO₂ à des niveaux optimaux pour les plants de cannabis est une bonne alternative pour une récolte à haut rendement. Les techniques typiques de taille et de training peuvent demander des efforts. La plupart des méthodes appliquées pour un rendement élevé demandent une période végétative plus longue. Ceci coûte du temps au cultivateur et augmente les frais fixes de la culture, comme l’électricité et les nutriments. Utiliser du CO₂ fait grossir la récolte et accélère le développement, pour une récolte plus rapide du cannabis.

Autre bienfait d’un apport en CO₂, c’est que les plants de cannabis peuvent alors tolérer des températures légèrement plus chaudes. Au lieu de passer un temps fou pour s’assurer que les températures ne dépassent pas les 28°C, avec le bon ppm en CO₂, le cannabis peut s’épanouir dans la fourchette de température 28-33°C. En fait, la weed préfère des températures légèrement plus élevées dans un environnement riche en CO₂. Cet été, les cultivateurs en intérieur devraient penser à avoir un réservoir de CO₂ et pas juste l’air conditionné.

COMMENT GÉNÉRER DES QUANTITÉS SUPPLÉMENTAIRES DE CO₂ ?

Jusqu’à récemment, la seule façon de générer des quantités supplémentaires de CO₂ demandait un coûteux investissement dans un système de CO₂ fiable. Des réservoirs de CO₂ lourds, des tuyaux, des régulateurs, des minuteurs et contrôleurs, autant d’équipements désormais plus nécessaires. À moins d’être un producteur de beuh commercial.

Pour le cultivateur amateur moderne qui dort probablement dans la pièce à côté de ses opérations de culture, il peut être dangereux de jouer avec des kits de CO₂ avancés. Le niveau ppm ou partie pour million optimal en CO₂ dans l’air pour le cannabis se situe entre 1500 et 2000ppm selon la variété. Chez vous, le niveau est probablement de 300ppm.

Pour ajuster précisément le niveau optimal, il vous faut des équipements coûteux. Et vous devez faire des calculs. En plus, les réservoirs de CO₂ doivent être fréquemment remplacés, même si vous achetez les gros de 10kg. Dépenser quelques milliers pour un apport en CO₂ n’est pas une option pour le cultivateur moyen.

CO2 tabs

La façon facile d’enrichir en CO₂ est d’acheter des tablettes de CO₂ bon marché qui peuvent se dissoudre dans l’eau. Nourrissez les racines de vos plants avec, comme vous le faites pour vos nutriments. La plupart des boutiques de culture en ligne proposent ces tablettes. Les tablettes de CO₂ sont facilement disponibles pour moins de 20€. Assurez-vous juste en intérieur d’arroser avec l’eau enrichie en CO₂ quand les lampes sont allumées. Les plants n’absorbent pas le CO₂ dans l’obscurité.

Autre alternative peu coûteuse et très efficace, le sac de CO₂ pour votre installation de culture. Le sac est livré prêt à l’emploi. Mettez-le simplement dans un coin de votre tente de culture, comme un sac à patates. Chaque sac suffit pour une demi douzaine de plants et dure environ 6 mois. Un sac de CO₂ ne vous coûtera que 50€ environ dans la plupart des boutiques de culture réputées.

C’EST QUOI UN FILTRE À CHARBON ? COMMENT L’UTILISER

Un filtre à charbon combiné avec un extracteur d’air de haute qualité est le système de contrôle d’odeur de choix dans le monde entier. La forte odeur de la weed est peut-être enchanteresse pour les consommateurs, mais elle peut aussi attirer une attention indésirable. La filtration de l’air est une nécessité.

En termes simples, un filtre à charbon est un tube en métal qui contient des granules de charbon actif. L’air est aspiré à travers par un extracteur d’air. Comme l’air passe à travers la couche de charbon actif, l’odeur est neutralisée. C’est un processus d’attraction chimique. Le charbon poreux oxygéné attire les molécules des odeurs vers ses atomes de carbone. De quoi éliminer l’odeur puante de la weed.

Filter à charbon cannabis

L’extracteur d’air doit être connecté à un ventilation extérieure par des tuyaux sécurisés, tout comme la connexion entre le filtre à charbon et l’extracteur d’air. Évitez autant que possible les coudes et les plis dans le tuyau. Trop de coudes réduirait l’efficacité. Donc essayez d’avoir un tuyau droit et sécurisé avec du ruban adhésif renforcé. La plupart des cultivateur montent cet équipement près du plafond de la tente de culture. Pour bien tout tenir, il faut des câbles et des chaînes.

Les filtres à charbon ne sont pas éternels. Ils doivent être changés tous les 3-6 mois. Changer le filtre entier peut parfois être moins cher que de changer juste le charbon. On peut souvent s’en procurer en réduction dans les boutiques de culture en ligne. Attention à ne pas tomber à court durant la phase de floraison.

La plupart des cultivateurs amateurs peuvent s’en tirer avec quelques plants passés inaperçus pendant la période végétative. Mais l’odeur du cannabis en floraison doit être contrôlée. On s’en aperçoit très vite quand le filtre ne marche plus. L’odeur de weed remplit à nouveau l’air.

QUAND UTILISER DU CO₂ POUR LES PLANTS DE CANNABIS

PHASES

La culture du cannabis

Idéalement, l’apport en CO₂ devrait commencer aussi tôt que possible, quand les plants sont encore des bébés jeunes pousses. Cependant, le coût prohibitif des systèmes avancés limite les cultivateurs à un apport uniquement durant la phase de floraison.

Les alternatives modernes à bas coût décrites plus tôt peuvent être introduites dans l’espace de culture dès le départ. Même si les niveaux n’atteignent pas le niveau parfait de 1500-2000ppm, les plants y seront toujours exposés durant plus longtemps au cours de tout leur cycle de vie.

MOMENT DE LA JOURNÉE

Nous l’avons déjà mentionné quelques fois, mais répéter, c’est la base pour apprendre. On va donc vous le dire une dernière fois. Toutes les plantes, pas juste le cannabis, alimentent la photosynthèse avec le CO₂. Pas de lumière, pas d’utilisation de CO₂.

Le meilleur moment pour que les plantes absorbent le CO₂ est pendant les 2 premières heures du cycle lumineux pendant la floraison. Le cannabis a alors besoin de 6-8 heures de plus pour l’utiliser. Bien sûr, vous avez une fenêtre plus large pendant la croissance végétative, peut-être les 4-6 premières heures de lumière. Si vous faites pousser des variétés autofloraison, appliquez le même planning que pour la croissance végétative durant toute la culture.

 

Retour à la Guide de culture du Cannabis

Retour à Techniques Avancées

Graines