Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

Tout Ce Qu'il Faut Savoir Sur La Culture Du Cannabis En Terre

LA TERRE : LA BASE DE LA RÉUSSITE DE VOTRE CULTURE

Pour ce qui est de cultiver votre propre cannabis, il existe quelques points clés que vous devez bien gérer pour obtenir la meilleure weed possible à la fin. Au-delà des facteurs très importants comme la lumière, l'eau et la ventilation, le cannabis (comme toute autre plante) a besoin d'un milieu de culture. Si vous ne choisissez pas de cultiver votre cannabis de manière hydroponique, le milieu le plus populaire et préféré est la terre.

Mais pour la culture du cannabis, vous ne pouvez pas vous rendre dans la plus proche jardinerie et acheter un mélange de terreau ordinaire pour plantes d'ornement et fleurs. Ce n'est pas aussi simple ! Bien sûr, les plants de cannabis pousseront dans ce type de terre, mais ils n'atteindront pas leur potentiel maximum. Le cannabis a besoin d'une composition de terre spécifique pour pousser idéalement.

Avec ce texte, nous avons pour but de vous apporter une présentation détaillée de ce qui fait une terre adaptée au cannabis et de comment la reconnaître. Nous partagerons aussi des conseils pour préparer le super terreau organique parfait.

Alors allons-y !

FACTEURS IMPORTANT POUR LA TERRE

Une bonne terre est la base d'une culture réussie. Si la terre est mauvaise, tous les autres aspects importants de votre culture ne peuvent pas donner leurs performances maximales. Mais quels sont les facteurs cruciaux pour donner une bonne terre ?

Les caractéristiques les plus significatives de la terre (en plus des nutriment inclus) sont sa texture, son drainage et sa rétention d'eau. Un mélange équilibré d'eau et d'oxygène est nécessaire au niveau des racines durant tout le cycle de vie pour que votre cannabis puisse s'épanouir. Si la terre est trop arrosée, alors il n'y a pas assez d'oxygène présent. En revanche, si la terre ne peut pas retenir l'eau, les racines peuvent être endommagées par séchage.

La meilleure terre est celle qui a une texture légère et qui peut retenir juste assez d'eau – mais nous y reviendrons plus tard.

Il existe quelques options pouvant améliorer la texture, le drainage et la rétention d'eau de votre terre. La plus courante est d'ajouter de la perlite à votre terreau de culture (s'il n'en contient pas déjà). Ce sont des « cailloux » très légers, aérés et blancs qui ajoutent de l'oxygène au mélange. Ils renforcent également les capacités générales de drainage de votre terre.

La vermiculite est une autre option qui « allège » les terres lourdes et améliore la rétention d'eau. La fibre de coco est fabriquée à partir des coques de noix de coco est elle améliore également la rétention d'eau, mais ne rend pas la terre trop lourde. De cette manière, les racines se développent bien plus vite et les plants sont moins susceptibles de souffrir d'un excès d'arrosage. Les plants de cannabis semblent adorer le lombricompost ; oui, il s'agit bien d'excréments de vers ! Cela améliore la texture, le drainage et la rétention d'humidité de votre terre. De plus, cette substance contient normalement de hauts niveaux de micro-organismes bénéfiques, ce qui est un avantage sur les autres options ici présentées.

COMMENT RECONNAÎTRE UNE BONNE (ET MAUVAISE) TERRE

La plupart des cultivateurs a tendance à acheter des mélanges de terreau du commerce préparés pour la culture du cannabis. En général, ce sont des mélanges de terreau déjà efficaces. Mais pour ceux qui ne sont pas sûrs, voici ce qu'il faut regarder pour trouver une terre de haute qualité.

Généralement, une bonne terre devrait apparaître sombre et riche, avoir une texture lâche, bien drainer et retenir l'eau sans devenir trop boueuse. Un bon drainage signifie que l'eau ne s'accumule pas au-dessus de la terre pendant plus de quelques secondes et il ne lui faut pas trop longtemps pour s'évacuer au fond quand vous arrosez.

Un exemple de bonne terre pour le cannabis est une terre riche et légèrement compostée. Un bon conseil est de passer vos doigts dans la terre. En le faisant, vous aurez une bonne idée de sa texture et de sa qualité générale. Un sol riche mais léger est un bon point de départ. Vous pouvez ajouter de la perlite ou une autre option précédemment mentionnée selon vos souhaits. Tout dépend de la qualité désirée du drainage de votre terre. Quand vous souhaitez utiliser beaucoup de nutriments complémentaires, par exemple, vous devriez utiliser plus de perlite. Le contraire est vrai si vous n'avez pas l'intention d'utiliser beaucoup de compléments. Si vous ne voulez pas utiliser de nutriments du tout, vous pouvez préparer votre propre super terreau (une fois de plus, nous y reviendrons plus tard).

Par contraste, une mauvaise terre peut se reconnaître car elle est boueuse, agglutinée et gorgée d'eau. Elle retient trop d'humidité, ce qui vous expose à un plus grand risque de sur-arrosage accidentel. De plus, il ne devrait pas y avoir trop de copeaux de bois visibles dans la terre. Les copeaux de bois indiquent que votre terre n'est pas encore totalement compostée, ce qui signifie que toutes les bonnes choses contenues dans le bois ne sont pas encore disponibles pour vos bébés cannabis. Si la terre ressemble à un seul objet solide, elle retiendra trop d'eau et pas assez d'air.

Même si nous espérons que personne ne fait jamais ça, il nous faut en parler juste au cas où : n'utilisez pas n'importe quelle terre trouvée dans la nature ! On sait bien qu'on a parfois envie de faire des économies, mais ça ne marche pas comme ça.

LA MEILLEURE TERRE POUR LE CANNABIS EN INTÉRIEUR ET EXTÉRIEUR

Selon que vous cultivez votre herbe en intérieur ou en extérieur, la terre doit répondre à des exigences légèrement différentes.

La meilleure terre pour le cannabis en intérieur est soit un terreau du commerce spécifiquement conçu pour la culture de plants de cannabis, soit un super terreau. Il existe plusieurs options de haute qualité dans le commerce que vous pouvez choisir. Elles devraient être organiques et ne pas contenir de substances chimiques à libération prolongée. Les supers terreaux devraient être considérés comme la meilleure solution pour votre cannabis d'intérieur, car ils offrent le bon équilibre de carbone, d'azote et de phosphore ainsi qu'un large éventail d'autres nutriments bénéfiques.

Si vous faites pousser en extérieur dans un jardin, vous devez normalement utiliser la terre déjà existante dans la nature. Les trois types principaux sont la terre sableuse, glaiseuse et argileuse. La plupart du temps, la terre est un mélange de ces trois éléments dans différents ratios. Selon les ratios, vous obtenez divers degrés de qualité. Quand la culture en extérieur est votre seule option, il est conseillé de creuser un trou suffisamment grand et d'utiliser le super terreau organique dont nous allons vous parler plus bas. Sinon, vous pouvez utiliser des pots avec des plants cultivés en extérieur. Avec cette option, tout ce que nous avons dit sur la terre en intérieur s'applique.

QU'EST-CE QUE LE SUPER TERREAU ORGANIQUE ?

Nous l'avons plusieurs fois mentionné dans ce texte et nous allons à présent vous dire exactement de quoi il s'agit. Le facteur clé est ici la vie. Un bon super terreau est plein de vie. Pour vous donner une idée de ce que cela signifie, un verre à shooter rempli de terre organique contient plus d'organismes vivants individuels qu'il n'y a d'humains sur terre. Incroyable, n'est-ce pas ?

La biodiversité est le mot clé dans le cas d'un bon super terreau organique. La vie dans la terre s'épanouit avec la diversité. Chaque organisme sert un but dans le réseau de la vie. Ce réseau est non seulement auto-suffisant, mais aussi capable de convertir et d'apporter des nutriments facilement accessibles à vos plants. Cultiver avec un super terreau organique pourrait ne demander rien de plus qu'un peu d'eau quand nécessaire. C'est tout !

Mais quels éléments composent le super terreau parfait ?

COMMENT PRÉPARER VOTRE PROPRE SUPER TERREAU ORGANIQUE

Tout d'abord, préparer votre propre super terreau organique est un processus demandant d'essayer et de tâtonner. Si vous avez déjà déterminé votre mélange basique, il peut nécessiter des ajustements mineurs sur plusieurs saisons.

Pour commencer, vous pouvez soit utiliser un produit de terreau du commerce comme base ou vous pouvez préparer votre super terreau à partir de zéro. Pour cet article, nous avons choisi de partir de zéro.

Vous commencez par votre mélange de base. Pour ceci, vous devez combiner du compost, une matière organique (comme de la mousse de tourbe ou de la fibre de coco) et de l'aération (perlite ou vermiculite) à parts égales. Ce mélange de base représentera environ 20 % du volume total de votre mélange de terreau final. Une bonne règle générale pour cette recette est la suivante : 1 part de compost, 1 part de matière organique et 1 part d'agent d'aération.

Ensuite, vous devez établir une population fongique. Une microbiologie diversifiée dans votre terreau le fera. Les champignons développent des relations de mycorhize avec la rhizosphère (le système racinaire de vos plants). C'est à la base une amitié symbiotique bénéfique pour les champignons et vos plants de cannabis. Voici quelques amendements bénéfiques pour développer la vie fongique : farine de varech (30 g pour 19 l), acide humique (30 g pour 19 l) et un inoculant mycorhizien/poudre endomycorhizienne (¼-½ cuillère à café pour 3,8 l).

Vous devez alors établir une population bactérienne. C'est tout aussi important que la population fongique et cela aide à décomposer les sucres et les transformer en macro et micronutriments facilement accessibles. Cela établira et entretiendra encore plus le système immunitaire de vos plants afin qu'ils soient plus résistants contre les nuisibles, les maladies et les conditions environnementales difficiles. Les ingrédients qui apportent des bactéries bénéfiques incluent la vermiculite (jusqu'à 20 % du substrat total) et le guano de chauve-souris (jusqu'à 5 % du substrat total).

La dernière étape est d'enrichir votre super terreau organique avec des sources de macro et micronutriments. Généralement, ces nutriments sont apportés par des engrais en bouteille. Avec le super terreau organique, vous les amendez dans le mélange de base à la place, pour qu'ils soient libérés et/ou décomposés comme aliments pour vos plants. Il existe plusieurs amendements que vous pouvez utiliser pour enrichir votre terreau. Voici quelques exemples avec les principaux nutriments ou avantages qu'ils apportent :

• Farine de sang (azote)
• Farine d'os (azote, calcium)
• Phosphate naturel (phosphore)
• Sels d'Epsom (magnésium)
• Farine de crustacés (azote, phosphore, calcium, magnésium)
• Chaux dolomitique (équilibre du pH, magnésium)
• Azomite (micronutriments)
• Cendre de bois/charbon biologique (potassium)

Si vous avez suivi ces étapes, vous avez alors mélangé un excellent super terreau organique qui a de quoi rendre fier tout cultivateur. Utilisez-le comme base de votre culture et vous remarquerez à quel point vos plants de cannabis poussent bien et comment ils s'épanouissent. Maintenant, il vous suffit de bien gérer les autres facteurs de culture. La bonne nouvelle, c'est qu'avec votre super terreau organique, vous n'avez plus besoin de vous inquiéter de bien nourrir vos plants : il vous suffit de les arroser ! De quoi vous libérer l'esprit et vous permettre de vous concentrer sur tous les autres points nécessaires à la réussite du cultivateur.

Bonne culture !