Water Curing du Cannabis : C'est Quoi et Comment le Faire

Publié le :
Catégories : BlogCannabis

Water Curing du Cannabis : C'est Quoi et Comment le Faire

Avec le water curing, vous ne faites pas que réduire le temps de curing de vos têtes. C'est aussi une bonne méthode pour la plus douce des fumées avec le moins d'impuretés possibles.

Si vous avez de l’expérience en culture du cannabis, vous savez déjà comment l’eau peut être bénéfique pour tirer le meilleur de nos cultures. Les cultivateurs savent comment rincer à l’eau les plants dans les semaines précédant la récolte peut aider à se débarrasser d’un goût âpre. Rincer à l’eau élimine les impuretés et peut rendre votre weed bien plus douce et agréable. En sachant ceci, vous pourriez être intéressé de savoir que vous pouvez appliquer le même principe au curing de vos têtes – avec le water curing ou curing à l’eau !

Le water curing minimisera le temps nécessaire pour se débarrasser des substances indésirables comme les sels, la chlorophylle ou les insecticides. Ces substances peuvent donner une fumée rude et peu agréable même au meilleur du cannabis.

Pensez au water curing comme à l’idée de faire une infusion. L’eau fraîche aidera à vous débarrasser des substances indésirables qui peuvent nous faire tousser en les dispersant dans une solution aqueuse. Le bon point avec ce procédé est que l’eau ne touche pas au THC et autres cannabinoïdes, les principaux composés psychoactifs dans le cannabis.

LES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DU WATER CURING

Le water curing du cannabis avec de l’eau propre a des avantages et inconvénient qu’il vous faut savoir avant de commencer.

C’est la méthode de curing la plus rapide pour vos têtes en comparaison de la méthode traditionnelle de curing du cannabis. Le water curing élimine beaucoup de solides indésirables, ce qui signifie que la fumée sera très douce et donc plus saine. Comme le water curing élimine plus de substances indésirables, le produit fini sera donc plus puissant.

L’inconvénient du water curing est qu’il peut également éliminer des substances responsables du goût et de l’arôme, ce qui signifie que vous sacrifiez un peu de l’odeur et du goût de votre herbe pour plus de puissance. D’un autre côté, le water curing peut être idéal pour ces variétés connues pour leur goût pas si agréable ou plutôt rude, auquel cas la perte de saveur ne serait pas si importante.

LE PROCESSUS DE WATER CURING – CE DONT VOUS AVEZ BESOIN

De l’eau fraîche (de l’eau en bouteille ou de l’eau distillée sont préférables)

Saladier, bassine ou pot (la taille dépend de la quantité de têtes à traiter)

WATER CURING – LES ÉTAPES

1. Commencez par tailler vos têtes et retirer les tiges et grosses feuilles. Si vous voulez faire du hasch par la suite, c’est une bonne idée de tailler encore plus les têtes comme ceci donnera un haschisch de meilleure qualité.

2. Placez vos têtes taillées et manucurées dans un pot ou un saladier avec de l’eau. La taille du pot dépend de la quantité de têtes à traiter.

3. Le water curing fonctionne le mieux avec une eau à une température de 18-24°C. Assurez-vous de conserver l’eau dans cette fourchette de température.

4. Les têtes vont vouloir flotter vers le haut, il vous faut donc doucement les pousser vers le bas et les maintenir submergées. Si vous les traitez dans un saladier ou récipient similaire, vous pouvez les couvrir avec une planche à découper de cuisine.

5. Changez l’eau avec de l’eau fraîche tous les jours. Le processus de water curing peut prendre entre 3 et 7 jours et vous devez changer l’eau quotidiennement durant cette période.

6. Quand vous avez fini le water curing de vos têtes, après 3-7 jours, suspendez et séchez vos têtes comme d’habitude.

Quand vous aurez traité vos premières têtes par water curing, nous aimerions avoir votre opinion sur le sujet. Que pensez-vous de cette méthode de curing ? Partagez vos expériences dans la section des commentaires !

 

         
  Georg  

Écrit par: Georg
Basé en Espagne, Georg passe beaucoup de temps non seulement sur son ordinateur mais aussi dans son jardin. Avec une passion dévorante pour la culture du cannabis et l'étude des substances psychédéliques, Georg s'y connaît bien pour tout ce qui est psychoactif.

 
 
      De nos auteurs