Rapport au Royaume-Uni : des lois répressives ne freinent pas la consommation de

Publié le :
Catégories : BlogCannabisLois sur les drogues

Rapport au Royaume-Uni : des lois répressives ne freinent pas la consommation de

Dans un rapport révolutionnaire, le Ministère de l'Intérieur du Royaume-Uni a admis pour la première fois en plus de 40 ans qu'il n'y avait aucun lien entre la sévérité de la répression et les niveaux de consommation de drogue. Les Britanniques seraient-i

Un nouveau rapport publié par le Ministère de l'Intérieur Royaume-Uni a découvert qu'il n'y avait aucun « lien évident » entre la sévérité des lois concernant les drogues et les niveaux de consommation de drogues. Ce rapport sort au moment où la Chambre des Communes – la première étape de débat parlementaire dans le pays – commence un débat sur la politique relative aux lois sur les drogues pour la première fois depuis toute une génération.

Le rapport dont ils ne voulaient pas

Même si le rapport vient du Ministère de l'Intérieur lui-même, il est traité comme une nuisance indésirable. Il a provoqué beaucoup de divisions au sein du Ministère et dans le gouvernement tout entier. En résultat, les découvertes du rapport ont été mis en attente ces 3 derniers mois, ce qui a nourri les spéculations de résultats politiquement gênants. La position officielle du Ministère est que leur politique actuelle sur les drogues fonctionne et qu'il n'y a pas besoin de la changer. Le fait est que leur propre rapport a démontré le contraire, ce qui les met dans l'embarras.

Les découvertes

Les découvertes de ce rapport ont été réalisées en analysant le point de vue des politiques relatives aux drogues dans 13 autres pays, allant d'une tolérance zéro à la décriminalisation. Il a été découvert une « considérable amélioration » dans l'état de santé des consommateurs de drogue au Portugal, où la consommation de drogue est depuis 2001 considérée comme un problème de santé et non un acte criminel.

Même si nous aimons bien casser du sucre sur le dos du Ministère de l'Intérieur, tous ses membres n'ont pas la tête enfouie dans le sable. Norman Baker, Ministre dans ce Ministère, a déclaré que les résultats du rapport devrait mettre fin à la « rhétorique stupide » qui entoure la consommation de drogue au Royaume-Uni et permettre de se concentrer sur le problème sous un aspect de santé publique et non de criminalité.

Un moment historique : le débat sur la politique relative aux drogues

Bien que plutôt gênant pour la coalition menée par les Conservateurs, le rapport est sans aucun doute un grand pas en avant pour tous ceux qui espèrent la décriminalisation de la possession de drogues pour consommation personnelle. Danny Kushlick, fondateur de Transform, a accueilli le rapport en déclarant : « décriminaliser la possession de drogues n'augmente pas les niveaux de consommation. »

Si vous voulez connaître notre avis, nous pensons que ce rapport ne pouvait pas sortir à un meilleur moment. Grâce à une pétition initiée par la Membre du Parlement du Parti Vert Caroline Lucas et soutenue par Russel Brand, la Chambre des Communes est en train de débattre d'une politique sur les drogues basée sur des preuves plutôt que des préjugés. Et le camp du « pour » vient juste de recevoir une sacrée dose de munitions avec ce rapport ! S'il avait été sorti 3 mois plus tôt, il est probable que ce rapport se serait fondu dans le paysage mais en raison de sa coïncidence avec le débat et de la controverse sur sa mise en attente pendant si longtemps, il a attiré l'attention de l'opinion publique et il est au cœur des discussions.

Le Ministère de l'Intérieur est-il prêt à évoluer ? On ne dirait pas

Même si les choses se présente plutôt bien au Royaume-Uni, le Ministère de l'Intérieur a toujours l'intention de faire le têtu et de s'accrocher pour lutter le plus longtemps possible. Au lieu de suivre la marche du temps, il veulent nous enchaîner dans le passé. Un autre rapport du même Ministère demande l'interdiction globale de toutes les substances psychoactives, sauf certaines, dont le tabac et l'alcool (intéressant, non ?). C'est ce rapport que le Ministère veut suivre en espérant pouvoir mettre au ban toutes les drogues encore légales et la facilité avec laquelle elles sont créées et modifiées.

Pour la sécurité de tous les consommateurs au Royaume-Uni, espérons que ce rapport positif et le débat en cours puissent apporter des changements pour le mieux.

comments powered by Disqus