Les 10 « drogues Légales » Les Plus Bizarres

Publié le :
Catégories : Blog

Les 10 « drogues Légales » Les Plus Bizarres

C'est naturel de vouloir repousser les limites de la compréhension, mais ces exemples des façons bizarres d'essayer de planer ne font que repousser les limites du non-sens.

L'humanité aime se défoncer depuis ses débuts. Il semble naturel que de nos jours on soit encore à la recherche de nouvelles façons intéressantes d'atteindre ces différents états d'extase. En de rares occasions, ces expérimentations fonctionnent, mais la plupart du temps, le résultat est pratiquement nul. Dans certains cas, le résultat est complètement absurde, et en voici quelques exemples – les dix façons légales les plus ridicules avec lesquelles certains essayent de « planer ». Avertissement : elles ne fonctionnent pas.

10. FUMER DE LA BARBE DE MAÏS

Dans les années 1970 quand les produits de luxe étaient moins abondants et que fumer du tabac était à la mode, des fermiers récupéraient souvent la barbe du maïs qu'ils cultivaient et l'utilisaient comme substitut au tabac. Apparemment, c'est une tradition toujours vivante dans certains régions du monde et étonnamment c'est de plus en plus populaire comme moyen d'être défoncé. Est-ce que ça marche ? Non. La seule chose que vous pouvez obtenir en fumant de la barbe de maïs, c'est une inhibition de la quantité d'oxygène atteignant le cerveau.

9. i-DOSING

L'i-Dosing implique d'être défoncé en utilisant la puissance du son. Ces collections de « drogues » numériques sont censées altérer votre état d'esprit pour répliquer les effets de certains substances – le tout sans aucun des effets secondaires. Tout ce qu'il vous faut, c'est brancher un casque audio, vous asseoir et vous relaxer. C'est devenu si populaire que des agences anti-stupéfiants se sont précipitées pour prévenir les parents des dangers. Le fait est qu'il n'y a aucun danger car cela ne fonctionne pas. Bien sûr, ces pistes audio peuvent vous faire sentir plus relaxé ou avec plus d'énergie, mais c'est aussi le cas de la musique normale. Elles utilisent la notion de la thérapie des battements binauraux et la présentent sous une forme qui va attirer les crédules en affirmant qu'elles peuvent répliquer les effets exacts des autres drogues. Le fait est qu'il est impossible de créer les changements chimiques avec juste du son. Il faut noter que les battements binauraux peuvent affecter la perception et sont souvent utilisés dans des essais cliniques sur l'étude des cycles du sommeil, mais ils ne peuvent pas être utilisés pour changer le cerveau de manière si significative.

8. SNIFFER DES BONBONS QUI CRÉPITENT

Selon l'endroit où vous vivez dans le monde, ces bonbons sont aussi connus sous le nom de frizzy ou fizzy. Certains petits génies ont pensé que ce serait une bonne idée de les sniffer, ce qui prouve une méconnaissance de l'anatomie humaine, en s'imaginant que parce qu'ils crépitent sous la langue, ils pourraient faire crépiter le cerveau. Tout ce que vous risquez d'avoir avec cette rumeur puérile, c'est une infection nasale.

7. FUMER DES ÉCORCES DE CACAHUÈTE, OU DE LA PEAU ?

Le fait que personne ne sache quoi fumer, peau ou écorce, devrait être un signe que cette défonce supposée ne contient pas la moindre part de vérité. Certaines personnes affirment qu'il faut prendre les écorces et les réduire en poudre, alors que d'autres pensent qu'il faut passer des heures à peler la peau des cacahuète pour la rouler dans un joint. Faites-nous confiance, si cela marchait, il n'y aurait pas tant de débat sur la partie intéressante, et plus de personne en fumerait.

6. TAMPONS À LA VODKA

Ce n'est pas une blague, c'est bien vrai. Des adolescents entreprenants, dans leur quête de la « défonce ultime », trempent des tampons dans de l'alcool et se les mettent dans des orifices qu'il ne vaut mieux pas mentionner. La théorie est que comme ces zones ont une membrane de la peau plus fine, l'alcool peut être absorbé directement dans la circulation sanguine. Même si cette idée stupide marche, court-circuiter le foie quand il s'agit de l'alcool n'est jamais une bonne idée. Vous ne serez pas défoncé, mais vous aurez une intoxication alcoolique.

5. PLANER AVEC BURT’S BEES

Burt’s Bees est une marque de produits cosmétiques naturels qui est utilisée d'une façon bien étrange. Quelques personnes désœuvrées ont découvert que si vous frottez du baume à lèvres Burt's Bees sur vos paupières, vous ressentez un étrange effet de picotement. Comment ils en ont arrivés là, impossible de le savoir, mais la mode pousse maintenant des gens dans le monde entier à détourner de cette façon des produits similaires. Cette sensation de picotement est provoquée par l'huile de menthe poivrée dans le baume à lèvres. Elle n'est pas psychoactive, elle ne vous fera pas planer. Elle vous apporte juste une sensation bizarre de paupières qui picotent. C'est la même chose que quand un shampoing à la menthe poivrée picote votre cuir chevelu.

4. MUSCADE

L'huile de muscade contient des quantités infimes de myristicine, un composé psychoactif. Le seul problème est qu'il en faut beaucoup, et ce n'est pas le cas dans la muscade. Cela explique pourquoi ceux qui se jettent sur leur placard à épices en espérant planer doivent consommer beaucoup de cette substance, au goût franchement mauvais, pour espérer arriver à l'état voulu. Malheureusement, alors que le fait de consommer beaucoup de muscade peut potentiellement apporter une légère défonce, cela provoque également nausées, vomissements, étourdissements et maux de têtes pendant des journées. Les bienfaits sont largement inférieurs au coûts !

3. FUMER UN TWIX

Celui-ci est juste hilarant. Ce n'est pas de l'argot pour une nouvelle drogue, il s'agit littéralement de fumer une barre de Twix. Apparemment, il faut croquer un morceau à chaque bout, allumer un côté – en maintenant le briquet en position car évidemment le Twix ne prend pas feu – tout en inspirant de l'autre côté. Le résultat est l'inhalation de chocolat brûlé et biscuit fumé – délicieux ! Il n'y a pas d'effet à probablement parler et honnêtement, cette mode a probablement commencé comme une farce.

2. BANANADINE

Vous voulez planer ? Il vous faut juste de la bananadine ! Prenez juste 7Kg – oui, vraiment – de bananes, pelez-les, faites bouillir la chair et mettez au four jusqu'à pouvoir les réduire en une fine poudre noire ! Fumez quatre joints avec et vous serez en chemin vers un nouvel état d'extase – l’extase de l'ignorance car vous avez complètement gâché votre temps ; la bananadine n'existe pas. C'est une fausse rumeurs des années 1960 qui servait à souligner l'hystérie du public face à la culture des drogues, mais il semble bien que l'ironie s'est perdue en chemin pour bon nombre de personnes, et de nos jours l'effet bananadine est une légende qui persiste.

1. JENKEM, OU LE HASCH DES FESSES

C'est le pire du pire, c'est vraiment la plus délirante des « défonces » dont nous avons jamais entendu parler, et nous ne pouvons pas trouver une seule bonne raison pour laquelle des gens voudraient essayer. Cette méthode utilise les déchets humains, alors si vous êtes sensible, vous avez probablement une bonne idée de ce que c'est sans avoir à continuer de lire. Pour les curieux, vous voilà prévenu. Le Jenkem, ou plus largement connu comme “butt-hash,” c'est des déchets humains fermentés. Apparemment, cela a commencé en Afrique dans les années 1990, mais il a été prouvé que c'était une fausse rumeur. Mais cela ne stoppe pas les gens, car certains fermentent leurs propres excréments afin de renifler les vapeurs et « planer ». La seule chose que vous pouvez obtenir avec cette méthode est un plongeon abyssal de votre estime de soi.

Comme vous pouvez les voir, certains personnes utilisent des manières absurdes et souvent dégoûtantes pour essayer de planer. Ce sont une perte de temps complète, alors si vous entendez quelqu'un en vanter les mérites, évitez-les à tout prix. Si vous voulez vraiment planer, il existe de bien meilleures options !

Drogues légales