Le Chillum : Tout Ce Que Vous Devez Savoir

Publié le :
Catégories : BlogCannabis

Le Chillum : Tout Ce Que Vous Devez Savoir

Utiliser un Chillum est l’une des façons moins connues de fumer du cannabis, et pourtant sa popularité connaît un renouveau, alors c’est bien normal de porter un regard neuf sur ces pipes traditionnel

Vous cherchez un moyen d’ajouter une touche à l’ancienne à vos sessions fumette ? Un Chillum peut être la solution. Cette pipe traditionnelle est toujours considérée comme étant l’une des meilleures façons de consommer de l’herbe, surtout chez les fumeurs de l’ancienne génération - qui se rappellent les jours de gloires passés du chillum.

QU’EST-CE QU’UN CHILLUM : UN PEU D’HISTOIRE

Le Chillum est une pipe conique droite d’origine inconnue, traditionnellement utilisée pour fumer du cannabis et de l’opium. Même si personne n’est absolument certain de son origine première, les premières mentions de son utilisation remontent au 18ème siècle, où ils étaient utilisés par les hommes saints de l’Inde (Sadhus) et les moines Hindous de la région himalayenne. En fait, la phrase si populaire «boom Shankar» vient de l’utilisation d’un chillum, lors de laquelle les hommes saints levaient leur pipe à leur front avant de l’allumer, en invitant Shiva et les autres Dieux à venir savourer les plaisirs de leur hasch avec eux.

POURQUOI LES CHILLUMS ÉTAIENT/SONT POPULAIRES

Le chillum est devenu populaire chez les fumeurs d’herbe en Occident dans les années 1960. C’est surtout dû à son importance spirituelle, ainsi qu’à son mode de consommation traditionnel, dans lequel la pipe est partagée au sein d’un cercle de fumeurs. Pour les hippies des années 1960, ceci aidait à créer une sensation d’unicité et de famille en fumant, ce qui en faisait un accessoire indispensable entre amis. C’est pourquoi les chillums sont toujours extrêmement populaires chez les fumeurs de cette génération, même s’ils sont un peu oubliés par les fumeurs plus jeunes - en raison de l’explosion du nombre d’accessoires pour fumeurs disponibles sur le marché aujourd’hui. C’est lentement en train de changer, cependant, et le chillum connaît à nouveau une renaissance de sa popularité.

LES EFFETS DE L’UTILISATION D’UN CHILLUM

Une autre raison de la popularité du chillum comme accessoire est due à ses effets. Bien qu’étant extrêmement simple par conception (surtout en comparaison avec les pipes et bangs plus modernes), l’utilisation d’un chillum apporte des sensations très distinctes. Sa forme et sa taille permettent le refroidissement rapide de la fumée tout en permettant à de grandes quantités de fumée de s’accumuler. Ceci donne des sensations très agréables et un effet bien plus fort qu’avec une pipe conventionnelle. De plus, plus le chillum est gros, plus son effet est fort.

UTILISER UN CHILLUM

En général, il vous faudra environ 0,5-1,5g de hasch et assez de tabac pour l’équivalent d’un joint normal. Vous pouvez aussi utiliser des têtes, mais c’est le hasch qui est traditionnellement utilisé.

Vous devez émietter le tabac, puis y ajouter le hasch et frotter le tout à la main, avant de placer le mélange final dans la douille du chillum, au-dessus de la pièce bloquante.

Pour fumer le chillum, placez un filtre comme un tissu sur l’embouchure, chauffez la douille, tirez quelques petites bouffées suivies d’une profonde inspiration.

De plus, assurez-vous de nettoyez correctement le chillum après chaque session. Ceci vous garantit qu’il n’absorbe pas les résidus de la fumée, ce qui permet de conserver des saveurs fraîches et naturelles pour la prochaine session.

LES TYPES DE CHILLUM

Même si le design de base du chillum est resté le même à travers l’histoire, les matériaux utilisés ont lentement changé et évolué, ce qui offre de légères variations dans les sensations. Par exemple, un chillum en verre est bien plus efficace pour refroidir la fumée et bien plus facile à nettoyer qu’un chillum en bois. Mais un chillum en bois peut être beaucoup plus décoré et apporter une touche traditionnelle. Les chillums sont en général fabriqués en verre, bois, stéatite ou argile.