Le cannabis entraîne-t-il de meilleures fonctions cognitives ?

Publié le :
Catégories : BlogCannabis médical

Le cannabis entraîne-t-il de meilleures fonctions cognitives ?

Allant à contre-courant de la croyance populaire, une nouvelle étude suggère que la consommation quotidienne de cannabis améliore en réalité les performances du cerveau pour certains tâches.

Les résultats d'une étude récente menée par une équipe de recherche de l'Université du Minnesota aux États-Unis suggérant que le cannabis affectait négativement les fonctions cognitives, apparaissent maintenant comme étant absolument faux. Pendant des années, le cannabis a été dépeint comme une drogue affectant négativement la fonction dont le cerveau fonctionne et se développe. C'est en partie pourquoi certains personnes continuent à considérer le cannabis comme une « drogue néfaste ».

Une nouvelle étude suggère tout le contraire. Un groupe de consommateurs quotidiens de cannabis, ayant tous commencé avant l’âge de 17 ans, ont effectué une série de tests, dont les résultats ont été comparés à un groupe de contrôle composé de personnes ne consommant pas de cannabis. Il a été découvert que ceux qui consommaient régulièrement du cannabis ont obtenu de meilleurs résultats dans les tests concernant la vitesse de traitement et la fluidité orale (il est probablement important de noter qu'ils n'étaient pas sous l'effet du cannabis pendant les tests, mais que cette acuité mentale est un effet résiduel de la consommation).

Les chercheurs ont noté dans cette étude, publiée cette année dans le Journal of Clinical and Experimental Neuropsychology, que « les consommateurs de cannabis avaient un niveau de fonctionnement élevé et montraient des QI comparables au groupe de contrôle, et des vitesses de traitement relativement meilleures ».

Bien que ceci constitue une information prometteuse, l'heure n'est pas encore aux réjouissances. Cette étude était faite à petite échelle, avec seulement 35 participants dans chaque groupe. Il faudrait la répliquer à plus grande échelle pour pouvoir valider l'importance des résultats, mais c'est certainement un début enthousiasmant !

Cette étude est également appuyée d'une certaine façon par des investigations antérieures publiées en 2001, qui avaient suivi 2.000 jeunes Australiens pendant 8 ans de leur vie, en observant comment ils passaient à l'âge adulte. Ce qui a été découvert en a choqué certains, et allait à l'encontre de ce que pensait la société. Le cannabis semblait n'avoir aucun effet à long terme sur la mémoire et l'apprentissage de ceux qui en consommaient. Bien que ceci ne montre pas de fonctions positives pour l'accomplissement de certaines tâches comme dans l'étude la plus récente, c'est un argument aidant à prouver qu'il n'y a que peu ou pas d'effets négatifs.

La question se pose de savoir pourquoi ce type de recherches n'est pas relayé par les médias grand public. Est-ce parce que les gouvernements et les médias ne veulent pas admettre qu'ils étaient dans l'erreur à propos de l'herbe ? Dans tous les cas, espérons que les avancées de la recherche sur le sujet nous apporte encore plus de nouvelles positives !

comments powered by Disqus