La combo aztèque : champignons et cacao

Publié le :
Catégories : BlogChampignons MagiquesRecettes

La combo aztèque : champignons et cacao

Theobroma cacao, le principal ingrédient du chocolat, n'est pas appelé « nourriture des dieux » pour rien : il possède des effets merveilleusement élévateurs, surtout quand il est mélangé à une pincée de magie.

Intuitivement, nous le savons : le chocolat nous fait du bien. Nous associons naturellement le chocolat au plaisir sensuel, à l'amour et au plaisir. Ce lien ne pourrait pas être mieux représenté que par la forme en cœur couramment utilisée pour les pralines au chocolat. Mais peu de personnes savent que derrière ce morceau de sucre doucement réconfortant et satisfaisant se cache une fève avec de puissants effets psychoactifs.

Le chocolat au lait traditionnel de supermarché contient en réalité très peu de cacao, et le cacao est passé par de nombreux procédés de traitement industriel lourd pour le rendre parfait et sans tache. Même la plupart du chocolat noir du commerce est fabriqué à partir de cacao alcalinisé, chauffé à de hautes températures et pressé sous des tonnes de pression hydraulique. Dans la quête d'un chocolat au goût parfait avec une longue durée de conservation, la plupart des composés psychoactifs ont malheureusement été détruits.

C'est pourquoi nous vous recommandons fortement de vous procurer des fèves de cacao brutes et entières, pour une vraie expérience cacao complète. Assurez-vous que les fèves aient encore leur peau, vous pouvez en trouver dans beaucoup de magasins bio et diététiques.

Le cacao magique

Les effets psychoactifs du cacao se fondent parfaitement dans ceux des champignons ou truffes magiques, et ils peuvent être combinés avec une infusion de champignons/truffes magiques pour faire une boisson magique chocolatée très agréable. C'est une combinaison qui est utilisée depuis des milliers d'années par les tribus aztèques d'Amérique Centrale pour ses effets synergiques. Le cacao provoque une légère inhibition de la MAO, ce qui intensifie les effets des champignons, mais ce n'est pas tout. Le cacao est considéré comme étant une plante éducative, et quand il est consommé à des doses suffisantes, il provoque un état d'esprit très particulier. Le cacao entraîne une chaleur et une gaieté de cœur, il donne le sourire et fait se sentir bien, comme le chocolat, mais bien plus fort. Les champignons et truffes magiques affectent la façon dont nos récepteurs à sérotonine fonctionnent, ce qui altère notre humeur – pour le mieux.

Inhibition de la MAO

Comparé à la Rue de Syrie ou au Caapi, le cacao n'est pas un IMAO puissant, mais en quantités suffisantes il provoquera une légère inhibition de la MAO, ce qui est très certainement une composante de la synergie entre le cacao et les truffes magiques. Les inhibiteurs de la MAO dans le cacao permettent à des quantités plus importantes que normalement de sérotonine et de neurotransmetteurs de circuler dans le cerveau, ce qui accroît les sensations de bonheur et de joie. Gardez à l'esprit que la montée de votre voyage sera également ralentie, à vous de vous préparer correctement. Ne combinez jamais le cacao avec d'autres IMAO comme la rue de Syrie, car vous pourriez alors vivre une expérience très désagréable en partie à cause de la caféine qui monterait bien plus fort.

Anandamide
L'anandamide est l'une des formes de cannabinoïdes naturelles du corps, et elle est présente également naturellement dans le cacao. On l'appelle souvent le « neurotransmetteur du bonheur » et elle est très similaire au THC, en provoquant des sensations de relaxation, bonheur et joie.

Phényléthylamine (PEA)
La PEA est un composé chimique produit par le cerveau quand nous sommes amoureux. Il est également présent dans le cacao. Il améliore les sensations d'amour, d'empathie et de compassion. C'est également la brique de base pour de nombreuses substances psychédéliques. La mescaline par exemple est de la 3,4,5-triméthoxyphénéthylamine.

Preuves historiques

Le cacao est cultivé est récolté en Amérique Centrale depuis des milliers d'années. Les Aztèques le tenaient en très haute estime, à la fois comme nourriture et enthéogène. En tant que tel, le cacao était la chasse gardée des classes supérieures de la société et il était consommé par l'aristocratie et les prêtres aztèques.

Le cacao était perçu comme un don divin du paisible dieu Quetzalcoatl, le serpent à plumes, et il était souvent consommé avec des champignons magiques pendant des cérémonies religieuses. C'est une tradition toujours pratiquée par de nombreuses personnes dans ces régions de nos jours. De nombreux récipients à boissons aztèques ont été retrouvés par des expéditions archéologiques. Ils représentent la consommation rituelle de cacao, et son utilisation dans des cérémonies religieuses.

Consommer du cacao avec vos truffes/champignons

Pour préparer votre propre boisson au cacao et aux champignons magiques, il vous faut des fèves brutes de cacao de très haute qualité, non traitées et possédant toujours leur peau. Le procédé est similaire à celui d'un chocolat chaud élaboré, avec l'ajout de truffes/champignons.

Pour commencer, il vous faut faire une infusion de champignons comme base :


1. Coupez vos truffes/champignons en petits morceaux. Plus ils sont petits, mieux c'est, car la surface d'échange potentielle en sera d'autant augmentée pour l'infusion.

2. Faites chauffer de l'eau pour qu'elle soit chaude mais non bouillante.

3. Placez vos truffes dans un récipient et versez l'eau.

4. Laissez reposer le mélange pendant 10-15 minutes en remuant de temps en temps.

5. Filtrez et passez l'infusion de champignons dans une tasse.

Maintenant que vous avez l'infusion de base, il est temps de préparer le cacao. Ne vous attendez pas au goût d'une boisson au cacao du commerce, vous seriez déçu. Les boissons traditionnelles au cacao brut, surtout avec ces quantités, n'ont pas un goût très agréable, même avec beaucoup d'édulcorant. C'est un goût à prendre.

1. Premièrement, sélectionnez entre 30 et 50 fèves par personne. Mettez les dans un grand sac de congélation à fermeture hermétique, et écrasez-les en petits morceaux avec n'importe quel morceau de bois.

2. Videz vos fèves écrasées dans une assiette ou un plat de cuisson. Prenez un sèche-cheveu réglé sur la puissance la plus faible et soufflez doucement sur les fèves. Le flux d'air séparera la peau la plus légère mais les morceaux de fève plus lourds resteront dans le plat.

3. Prenez les fèves dorénavant sans leur peau et broyez-les en une poudre fine avec un moulin à café. Ne broyez pas pendant plus de 15 secondes à chaque fois, sinon trop de chaleur s'accumulera. Il est préférable de faire 3 à 4 passages jusqu'à obtenir une fine poudre.

4. Cette étape est optionnelle, mais elle améliorera l'infusion. Après le moulin à café, les fèves ne seront pas très lisses. Vous pouvez donc continuer à les broyer avec un moulin à pierre manuel si vous en avez un. Après 20 minutes et beaucoup d'huile de coude, vous devriez avoir quelque chose de très fin.

5. Arrivé à cette étape, votre infusion de champignons devrait avoir refroidi à 30-40 degrés, ce qui est une température idéale pour combiner les deux éléments. Mélangez l'infusion aux champignons et la pâte de cacao et remuez jusqu'à ce qu'elles soient bien mélangées.

6. Si vous supportez le goût, savourez ! Autrement, vous pouvez ajouter l'édulcorant de votre choix jusqu'à que ce soit agréable, mais évitez le sucre raffiné.

La consistance sera assez pâteuse, mais de manière surprenante ce n'est pas lourd pour l'estomac. Après peu de temps, vous serez en route pour un voyage amélioré par le cacao – bon voyage !

comments powered by Disqus