Kratom vs Opium

Publié le :
Catégories : BlogHerbe et graines

Kratom vs Opium

Les médias grand public ont catalogué le Kratom comme un opiacé, et pourtant c'est totalement faux. Le Kratom n'est pas un opiacé, même si les deux partagent certaines similarités.

Le Kratom, remède végétal légal, est en train de se faire une mauvaise réputation dans les médias. Il n'est pas rare qu'il soit décrit comme étant la nouvelle « drogue des rues » : addictif, destructeur et dangereux. Il est parfois comparé à des opiacés comme l'héroïne ou la morphine, et pourtant ce n'est pas du tout la même chose, et de telles affirmations sont sans fondement.

De nombreux médias se basent sur la peur pour attirer les lecteurs, et l'un des effets secondaires d'un tel positionnement est que de nombreuses fausses informations sont répandues. Surtout pour ce qui est des drogues, il est rare de trouver une voix disant la vérité, et c'est encore plus rare d'entendre une telle voix dans les actualités.

L'origine du lien entre le Kratom et l'opium vient du fait que les composés actifs du Kratom interagissent avec les mêmes récepteurs dans l'organisme que certains opiacés. Cependant, le Kratom ne contient aucun opiacé et c'est là la grande différence. Le Kratom ne produit aucun des problèmes associés avec la consommation d'opiacés, comme l'addiction, le manque et les dégâts physiques.

Les alcaloïdes présents dans le Kratom sont bien plus sélectifs dans leur mécanisme d'action et agissent principalement comme agoniste des récepteurs M-opioïdes, comme la morphine. Et pourtant, le Kratom ne crée pas l'addiction et le manque créés par les opiacés, et c'est la raison pour laquelle il est souvent utilisé comme antalgique peu risqué.

Sans tenir compte des propriétés chimiques du Kratom, ses puissants effets et son lien avec les récepteurs opiacés sont les raisons pour lesquelles il est perçu par l'opinion publique comme une drogue légale ayant réussi à échapper à la prohibition. C'est un malentendu qui constitue le plus grand obstacle au Kratom dans notre société, même s'il pourrait en réalité être utilisé comme remède de manière sûre et avec de nombreux bienfaits.

Regardons de plus près cette plante méconnue, pourquoi il est inexact de la mettre dans le même panier que les opiacés, et comment le kratom peut aider les gens.

Qu'est-ce qu'un opiacé ?

Premièrement, il est important de comprendre ce qu'est un opiacé, et que le Kratom n'en est pas un. Les opiacés ont des propriétés de dépresseurs sur le corps humain, surtout sur le système nerveux central, ce qui réduit la douleur et engourdit l'esprit. Ils augmente également fortement la libération d'endorphine, ce qui provoque d'intenses sensations d'euphorie. La combinaison de ces effets est la raison pour laquelle des opiacés comme l'héroïne sont des drogues si populaires.

Pour ce qui est des opiacés illégaux, l'héroïne est la plus connue. C'est une drogue qui a commencé en ayant de réelles applications thérapeutiques, mais elle a rapidement été interdite en raison de son potentiel d'abus, et des dégâts et de l'addiction qu'elle peut provoquer. Ceci dit, les opiacés sont encore largement utilisés comme médicaments et ils sont couramment utilisés dans beaucoup d'hôpitaux comme moyen de traiter la douleur grave. Beaucoup d'opiacés médicamenteux sont en réalité des version synthétiques de l'héroïne, mais pour le corps, c'est exactement la même chose.

Les dangers des opiacés

La raison pour laquelle les opiacés sont si addictifs est qu'ils fusionnent avec les récepteurs dans l'organisme, deviennent un attachement permanent et créent un besoin. C'est ce lien qui provoque tant de problèmes. Quand les opiacés fusionnent avec les récepteurs, ils créent une « faim » dans les cellules avec lesquelles ils sont liés, ce qui les rend nécessaires au fonctionnement normal. Sans eux, la production d'endorphine par le corps chute considérablement, ce qui crée d'intenses sensations de manque. Ceci crée un cycle d'addiction qui, sans traitement, peut provoquer d'importants dégâts cellulaires et des maladies. De quoi faire d'une cure de désintoxication un vrai voyage en enfer.

Pourquoi il est faux de considérer le Kratom comme un opiacé

Il existe une différence majeure entre le Kratom et les opiacés. C'est le fait que les composés actifs du Kratom sont des alcaloïdes, qui n'agissent seulement qu'avec un ensemble spécifique de récepteurs à opiacés dans le corps. Les alcaloïdes du Kratom ne fusionnent pas avec les récepteurs et donc ne créent pas de liaison à long terme ou néfaste avec les cellules du corps. Ceci permet au Kratom d'avoir des effets soulageant de vrais problèmes de santé, sans les risques d'addictions ou de dégâts. Le risque d'addiction n'est que négligeable.

Une raison pour laquelle le Kratom est parfois considéré comme un opiacé tient au fait que le Kratom peut produire des effets très similaires. Il agit comme une endorphine dans l'organisme et produit des effets que certains trouvent similaires (mais pas exactement les mêmes) à ceux des opiacés. Il faut aussi considérer le fait que le Kratom est consommé sous la forme d'un produit 100% naturel, souvent en poudre moulue à partir des feuilles. Ce n'est pas le cas avec la plupart des opiacés, qui passent par un traitement lourd. La plupart des personnes savent que beaucoup d'opiacés sont produits à partir du pavot, et donc sont « naturels », ce qui entraîne encore plus de confusion sur la différence entre Kratom et opiacés.

Le Kratom comme traitement pour le manque d'opium

Le Kraom a en réalité été utilisé pour traiter les cas graves d'addiction à l'opium. Le Kratom satisfait le manque des cellules dépendantes à l'opium, sans nourrir le lien lui-même ou provoquer plus de dégâts. Il permet aux cellules de récupérer, tout en soulageant les symptômes de manque. Certaines grandes institutions médicales pensent que les alcaloïdes du Kratom pourraient être très efficaces pour traiter l'addiction aux opiacés dans des programmes futurs, et qu'ils pourraient même être une solution à l'addiction aux opiacés dans le monde entier.

Prendre du Kratom est beaucoup plus sûr que les opiacés

Consommer trop d'opiacés peut être fatal. Les opiacés ralentissent le système respiratoire, et peuvent le faire jusqu'au point où il s'arrête, ce qui provoque la mort. Le Kratom ne provoque pas cet effet, et ne possède aucun des effets graves qu'une trop grande consommation d'opiacés peut provoquer.

Le Kratom est légal

A l'exception de la Thaïlande, du Myanmar et de quelques autres pays, le Kratom est légal dans la plupart des pays du monde, et les raisons qui ont poussé quelques pays à le rendre illégal sont souvent politiques et dues à la corruption. Certains pays, comme l'Allemagne, contrôlent le Kratom, mais il y est toujours légal. Il est utilisé depuis des milliers d'années sans qu'aucune maladie ou blessure grave n'ait été rapportée comme étant directement liée à sa consommation.

Donc, comme vous pouvez le voir, il existe certains liens entre le Kratom et les opiacés, mais ce n'est pas du tout la même chose. En faire la même chose est dangereux, et ne fait que créer confusion et malentendus. Le Kratom offre un moyen totalement naturel et alternatif de traiter un large éventail de troubles médicaux. Certains professionnels de santé suggèrent même qu'il pourrait être le futur, en remplaçant les traitements contre la douleur par une plante sûre et utile. En comprenant la vraie nature du Kratom, on peut alors profiter de son plein potentiel.

comments powered by Disqus