Étude : La Consommation Fréquente De Cannabis N’Entraîne Pas D’Augmentation De Soins De Santé

Publié le :
Catégories : BlogCannabis médicalScience

Étude : La Consommation Fréquente De Cannabis N’Entraîne Pas D’Augmentation De Soins De Santé

Des études ne trouvent aucun lien entre consommation de cannabis et besoin accru de soins médicaux ou de santé. Les compagnies pharmaceutiques ont un intérêt à désinformer car les ventes de médicaments chutent dans les endroits où le cannabis médical est légal.

Un sage a dit un jour qu’il y avait trois choses que l’on ne pouvait pas cacher longtemps. Le soleil, la lune et la vérité. Pendant presque un siècle, le cannabis a été diabolisé par les autorités. Des légendes soigneusement élaborées sur les dangers du cannabis ont entraîné sa classification parmi d’autres substances vraiment dangereuses. Malgré les préjugés sociaux et politiques sur le cannabis au sujet de la santé, de nouvelles études mettent fin à ces vieilles légendes qui ont essayé de maintenir le cannabis dans l’ombre.

Comme le cannabis est de plus en plus accepté dans la société et dans la communauté médicale, on doit se demandé si les affirmations passées sont vraies et s’il existe des dangers médicaux liés à la consommation de cannabis. Les consommateurs de cannabis ont-ils plus besoin que les autres de soins de santé ? Si les vieilles histoires des films de propagande comme Reefer Madness sont vraies, cela devrait pouvoir se voir en examinant les dossiers médicaux. C’est exactement ce qu’a fait un groupe de chercheurs aux États-Unis. Après avoir analysé les données médicales de plus de 174 millions de patients adultes, ils ont découvert que non seulement les consommateurs de cannabis n’avaient pas plus besoin de soins de santé, mais qu’il n’y avait absolument aucune connexion entre la consommation de cannabis et l’utilisation de services de santé.

LES LÉGENDES

Une des plus grosses légendes sur le cannabis et la santé est que ce serait une passerelle vers d’autres substances plus dures et nocives. Cela a été démontré comme étant faux à de nombreuses reprises. Ce n’est rien de plus qu’une tactique de terreur conçue pour lier le cannabis à des drogues comme le crack et l’héroïne, drogues qui entraînent sans aucun doute des coûts médicaux et de santé plus élevés. De nombreuses organisations nationales ayant mené la guerre contre les drogues aimeraient que les gens pensent que le cannabis est plus cancérigène qu’une cigarette. Des organisations comme American Lung Association ont déclaré que comme les fumeurs de joints gardent la fumée dans les poumons plus longtemps que les fumeurs de cigarette, c’est plus dangereux. Malgré ces affirmations, aucune étude n’a été capable de trouver un lien entre fumer du cannabis et le cancer du poumon.

Autre légende entourant le cannabis, c’est qu’il serait addictif. Si l’on en croit les statistiques officielles, la consommation de cannabis entraîne une augmentation dans les traitements de la dépendance, donc une augmentation de l’utilisation des services de santé. Être ordonné par une cour de suivre un traitement après avoir été arrêté un joint à la main ne devrait pas être considéré comme une augmentation des coûts de santé publique. Les lobbys anti-cannabis déforment les statistiques et désinforment en essayant d’éloigner la légalisation du cannabis. Ils vont jusqu’à dire que le cannabis provoque des problèmes émotionnels, augmente les risques de psychose et de troubles de l’humeur comme le trouble bipolaire et l’anxiété. Aucune de ces affirmations n’a été prouvée comme étant vraie.

LES DONNÉES

Plusieurs études ont été menées récemment sur la consommation de cannabis et pour savoir si cette consommation entraînait une augmentation des visites à l’hôpital ou des soins de santé. L’étude la plus récente a été menée par un groupe de chercheurs du Collège Médical du Wisconsin aux États-Unis. Ils ont utilisé un échantillon représentatif de 174.159.864 adultes. Les résultats peuvent être choquants pour une personne extérieure au milieu du cannabis. Il a été découvert que les gens qui consomment du cannabis, même plusieurs fois par jour, n’avaient pas plus de chances à chercher des soins de santé que ceux qui n’en consomment pas du tout. Pour tous ceux qui se sont déjà tournés vers le cannabis comme soulagement, ce n’est pas une surprise.

Un autre groupe a mené une étude sur un échantillon unique de 589 patients. Parmi ces 589 patients, la vaste majorité étaient des consommateurs de cannabis à un niveau ou un autre. L’étude a trouvé que la fréquence de consommation parmi les patients était si variable qu’il ne pouvait y avoir aucune connexion entre les quantités de cannabis consommées et le besoin de services de santé. La plupart d’entre nous savent depuis longtemps que le cannabis est une des substances les moins nocives sur la planète. C’est un soulagement de commencer à voir des données scientifiques qui soutiennent ce que l’on pense depuis longtemps.

LA RÉALITÉ

La réalité est que le cannabis a déjà un énorme impact sur la santé dans le monde. Aux États-Unis, il a été découvert que dans les états où le cannabis médicinal était légal, il y avait énormément moins de décès liés à des overdoses de médicaments. Depuis la légalisation du cannabis médical dans plusieurs états américains, non seulement les décès liés aux médicaments ont diminué, mais la consommation globale de médicaments à fortement chuté. On voit bien pourquoi c’est inquiétant pour les grandes compagnies pharmaceutiques. En moyenne, dans les états où le cannabis est légal, les médecins ont prescrit en moyenne 1.826 doses d’anti-douleur en moins chaque année. Les implications à long terme d’une société qui consomme moins de médicaments en se tournant vers une alternative naturelle sont dévastatrices pour le complexe industriel médical actuel.

Le système américain Medicare a économisé plus de 162 millions de dollars juste avec les 17 états ayant légalisé le cannabis. Si tout le pays légalisait le cannabis, les économies estimées seraient de plus de 468 millions de dollars. L’impact du cannabis médicinal est une libération de fonds pour un système de santé déjà trop chargé, ce qui aurait pour résultat plus de services disponibles pour ceux qui en ont vraiment besoin.

Mis à part les inquiétudes financières de l’industrie pharmaceutique, le cannabis est efficace dans des applications médicales à une échelle qu’aucun fumeur de joints ne pourrait imaginer. En plus des applications déjà connues pour l’épilepsie, la nausée et la douleur, les chercheurs découvrent que le cannabis pourrait aider à détruire les cellules cancéreuses ainsi que traiter bon nombre de maladies mortelles. À chaque fois que quelqu’un se tourne vers le cannabis pour un soulagement médicinal, c’est une personne de moins qui absorbe les ressources du système de santé.

CONCLUSION

Malheureusement, les bienfaits du cannabis ont été longtemps cachés par ceux qui avaient un intérêt à son échec. Les politiques sur le cannabis sont ce qui a entraîné le flot de désinformation auquel le monde a été soumis pendant des décennies. La propagande qui entoure la guerre contre les drogues s’est répandue dans la communauté médicale et des chercheurs, qui pendant des années ont propagé des mensonges sur le cannabis et ses effets sur la santé et le bien-être. Le fait est que le cannabis est une des plantes les plus bénéfiques que la terre nous a apporté et que la science étudie. En fait, le cannabis pourrait même être encore meilleur qu’une pomme par jour ...

 

         
  Guest Writer  

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

 
 
      De nos auteurs  

Produits connexes