De la DMT trouvée dans la glande pinéale de rats vivants

Publié le :
Catégories : BlogPsychédéliquesScience

De la DMT trouvée dans la glande pinéale de rats vivants

La source de la DMT naturellement présente dans l'organisme fait depuis longtemps l'objet de débats. De récentes recherches commencent à lever le voile, et peuvent nous donner une meilleure compréhension de cette drogue et du rôle qu'elle joue dans notre

La source de la DMT naturellement présente dans l'organisme fait depuis longtemps l'objet de débats. De récentes recherches commencent à lever le voile, et peuvent nous donner une meilleure compréhension de cette drogue et du rôle qu'elle joue dans notre corps.

La DMT a longtemps été un composé hallucinogène entouré de mystère. Beaucoup pensent qu'elle est produite dans la glande pinéale à l'intérieur du cerveau, mais jusqu'à récemment, peu de preuves venaient soutenir cette affirmation. En résultat, cette idée a été largement controversée, voire même rejetée. Cependant, c'était jusqu'à aujourd'hui. De nouvelles études ont trouvé de la DMT dans la glande pinéale de rats vivants, ébranlant ainsi les arguments contradictoires, et ouvrant la voie pour plus d'études détaillées.

La DMT et la recherche scientifique

La DMT est l'un des hallucinogènes les plus puissants connus par l'homme. De pus, il est complètement naturel et il est naturellement présent dans le corps humain. La MDT endogène (produite dans le corps) a été découverte pour la première fois en 1965 par les chercheurs allemands F. Franzen et H. Gross, dans des échantillons d'urine et de sang humains. Même si leurs résultats ont été largement écartés en raison de critiques sur les méthodes qu'ils avaient utilisées, des études ultérieures ont confirmé leurs découvertes, et en ont fait d'autres, telles que la présence de DMT dans le foie de lapins.

Plus récemment, la figure d'autorité de la recherche clinique sur la DMT, le Dr Rick Strassman, a écrit un livre appelé “Eros and the Pineal: The Layman's Guide to Cerebral Solitaire”. Dans cet ouvrage, il souligne ses fortes suspicions qu'une enzyme présente dans la glande pinéale soit responsable de la décomposition de la sérotonine en puissants hallucinogènes, dont la DMT. Il va même jusqu'à émettre l'hypothèse que le cerveau crée de la DMT chaque nuit pendant le sommeil, et que c'est la raison pour laquelle nous rêvons. Ceci signifie que nos rêves sont en fait des hallucinations psychédéliques. Bien sûr, tout ceci n'était qu'une théorie basée sur l'intuition, certes acceptée par beaucoup de personnes, mais Strassman n'avait que peu de preuves pour la soutenir. Jusqu'à ce jour.

DMT, la glande pinéale et les rats

Des travaux publiés cette année par Cottonwood Research souligne qu'ils ont non seulement retrouvé de la DMT dans la glande pinéale de rats, mais va jusqu'à affirmer que c'est le lieu de la production. C'est une avancée dans la science de la conscience et une aubaine pour les théories du Dr Strassman. L'article a été publié dans le journal Biomedical Chromatography et il est disponible en ligne.

Il faut noter que la glande pinéale est depuis longtemps associée à l'éveil spirituel, une idée pas si nouvelle proposée par le Dr Strassman. René Descartes, le célèbre philosophe français voyait la glande pinéale comme étant le "siège de l'âme". D'autres cultures anciennes, comme chez les Grecs ou les Égyptiens, avaient leurs propres visions de la glande. En fait, beaucoup de mythes entourent la glande pinéale, qui est aussi selon certains la contrepartie physique du troisième œil, ou le chakra Ajna dans la philosophie hindoue.