Comment le cannabis tue le cancer

Publié le :
Catégories : BlogCannabis médical

Comment le cannabis tue le cancer

Comme les effets anti-tumoraux du cannabis sont mieux connus, de plus en plus de personnes ne s’appuient que sur le cannabis pour se traiter. Mais comment le cannabis élimine-t-il exactement le cancer ?

La sortie du documentaire « Run from the cure » a eu lieu alors que les effets du cannabis commençaient à être très médiatisés. Même si des études rapportant les effets anti-cancéreux du cannabis remontent aux années 1970, ces connaissances n'étaient pas courantes. Au cours des dernières années, tout a changé radicalement, comme de nouvelles études confirment ces découvertes, et offrent une compréhension plus détaillée du processus.

Il existe plus de 30 études démontrant que le cannabis peut diminuer les tumeurs, la plus ancienne date de 1974. Pendant ce temps-là, de nombreux projets de recherche ont émergé et se concentrent sur un type particulier de carcinome. Du cancer du cerveau au cancer des poumons en passant par le cancer du sein, les découvertes sont les mêmes : le cannabis tue le cancer.

Cependant, presque toutes les études ont été réalisées soit in vitro, soit chez des souris. Dans l'une des études les plus récentes, le Dr Prakash Nagarkatti de l'Université de Caroline du Sud et son équipe de recherche ont réussi à totalement éradiquer le cancer dans des éprouvettes, ce qui a donné suite à des études chez les souris. Ce qui a été découvert était incroyable : 25 à 30 pour cent des souris étaient totalement guéries : leurs tumeurs avaient disparues à 100 %. Et le reste des souris ont vu la taille de leurs tumeurs diminuer significativement.

Les études sur l'homme ne commencent que doucement à émerger. Le statut légal du cannabis rend beaucoup plus difficile les recherches sur l'homme, de même que les coûts élevés associés aux tests sur l'homme. Cependant, une communauté à l'expansion rapide, centrée autour du pionnier Rick Simpson, explore ce remède contre le cancer avec des résultats également étonnants. Des témoignages de personnes ayant soigné leur cancer avec succès se trouvent facilement sur internet.

Comment le cannabis tue le cancer

Il existe d’impressionnantes quantités de preuves expérimentales montrant que le cannabis peut tuer les cellules cancéreuses de nombreuses façons. Les voici :

Effets antiprolifération

L'une des caractéristiques centrales d'une cellule cancéreuse est qu'elle continue à se reproduire encore et encore, ce qui explique pourquoi le cancer se répand et grandit si rapidement. Les propriétés anti-prolifération du cannabis inhibent cette multiplication sans fin, ce qui empêche les cellules cancéreuses de se reproduire indéfiniment et qui stoppe la tumeur.

Effets anti-angiogéniques

Les effets anti-angiogéniques du cannabis empêchent la croissance du cancer d'une façon différente. Les cannabinoïdes, comme le THC et le CBD, empêchent la formation de nouveaux vaisseaux sanguins vers la tumeur. La tumeur a besoin de ces vaisseaux sanguins pour croître, donc en les coupant, la croissance de la tumeur est stoppée.

Effets anti-métastatiques

Les effets anti-métastatiques empêchent que le cancer ne se répande aux autres organes du corps. C'est très important pour contenir la tumeur dans un seul endroit dans l'organisme.

Effets apoptotiques

L'effet apoptotique est probablement la capacité la plus étonnante des cannabinoïdes. L'apoptose est la capacité des cannabinoïdes à accélérer la mort des cellules anormales. Ceci ne fait pas que tuer les cellules anormales, mais laisse également intactes les cellules saines, au contraire de la chimiothérapie.

Le système endocannabinoïde

« Endo » vient du grec et signifie « de l'intérieur ». Étonnamment, notre organisme produit des substances qui sont très similaires à celles présentes dans le cannabis, les endocannabinoïdes. Notre système endocannabinoïde est impliqué dans bon nombre de processus physiologiques importants, dont l'homéostasie, la régulation du sommeil et la fonction immune. Le système endocannabinoïde est composé de différents récepteurs qui interagissent avec les cannabinoïdes venus de la plante et nos endocannabinoïdes auto-produits. Les deux récepteurs principaux sont les récepteurs CB1 et CB2. Le CB1 se trouve dans le cerveau et le système nerveux, et le CB2 est présent dans le système immunitaire. Les cannabinoïdes tels que le THC et le CBD influencent directement notre propre système endocannabinoïde, apparemment pour notre bien. Cependant, le mécanisme précis de cette interaction n'est pas encore totalement compris.

Fumer du cannabis ou utiliser de l'huile ou des comestibles

Les preuves existantes suggèrent que fumer du cannabis n'est pas d'une grande aide pour le traitement du cancer. Une raison est que la dose efficace pour cet effet ne peut être obtenue en fumant. Le processus de combustion du cannabis a pour résultat la destruction directe d'un large pourcentage de cannabinoïdes, ce qui réduit significativement son impact. Cependant, même en utilisant un procédé plus doux comme la vaporisation, la quantité atteignant le système est trop faible pour être efficace. Comme l'a découvert Rick Simpson, la méthode la plus efficace est l'huile à spectre complet, qui est produite grâce à une extraction par un solvant. Des quantités élevées de cette huile puissante sont alors ingérées pendant une période d'au moins 3 mois.

Beaucoup de progrès ont été faits au cours des dernières années pour rendre disponible le cannabis en tant que médicament. Cependant, beaucoup reste à faire. Cette forme de traitement reste encore hors de portée pour la plupart des personnes et ceux qui choisissent cette voie s'aventurent en eaux troubles, ou sont même directement criminalisés. La fin de la guerre contre les drogues est attendue depuis longtemps, pour pouvoir ouvrir le chemin à une approche honnête et scientifique des drogues et médicaments.

comments powered by Disqus